N0C1 – 3 – L’eau

L’eau est l’ingrédient principal de la bière et surtout la principale alliée du brasseur. Elle est omniprésente dans une brasserie. Dans les cuves, autour des cuves, sur le sol, un brasseur à besoin de 10 litres d’eau pour faire 1 litre de bières.  C’est grâce à l’eau que le brasseur est en mesure d’extraire les sucres fermentescibles de la céréale et de brasser une décoction appelée le mout.  La qualité de l’eau étant importante, plusieurs brasseries du moyen-âge s’installaient à côté d’un cours d’eau de grande qualité.

Parfois dure, parfois douce, l’eau à créé plusieurs styles de bières. Les Pale Ale de Burton on Trent, petite ville d’Angleterre, ont leur couleur si particulière et leurs saveurs légères de caramel grâce à l’eau dure naturelle de la région. C’est une eau qui est concentrée en gypse.  Les bières de la région de Pilsnen, en Bohème, étaient si douces et si légères car leur eau l’était également.

Aujourd’hui, si les brasseurs veulent reproduire un style historique, la science leur permet de tricher légèrement et de transporter virtuellement la brasserie dans la région de Burton en y ajoutant du sulfate de Calcium, plus communément appelé du Gypse. Tout simplement.

Le goût de la bière

Vous pouvez retrouver d’autres types de céréales telles que le blé, l’épeautre, le sarrasin ou le millet par exemple. Chacune ayant son profil de saveurs. Dans le cas de l’orge, les saveurs les plus communes sont le caramel, le chocolat et le café, tout est une question de touraillage.

Abonnez-vous à notre Infolettre pour ne rien manquer de Bières et Plaisirs.