De 1939 à 1944, les États-Unis se sont engagés dans la seconde guerre mondiale, les efforts de guerre ont considérablement changés le portrait de l’alcool aux États-Unis puisque les céréales sont réquisitionnées. À la fin de la guerre, les industries entrent dans une nouvelle ère industrielle, en s’assurant de produire “mieux” pour “moins”. On commence donc à voir des techniques de brassage qui privilégient les diminutions de coût, plutôt que le gout. On est en mode “profit”. Cela se voit aux USA, mais également dans d’autres grands pays brassicoles en Europe. Trois brasseries commencent à se distancier sur le plan de la production, mais surtout de la vente. Trois brasseries qui ont décidés de produire de la bière à faible coût, donc très proche niveau goût. C’est le début de la grande cassure entre une bière artisanale du début du siècle, et une bière industrielle de la seconde moitié du…

LE CONTENU QUE VOUS DÉSIREZ LIRE EST RÉSERVÉ À NOS MEMBRES.

Oui, je m'abonne !

Vous êtes déja abonné ? connectez-vous

Pour voir ce contenu, vous devez avoir l'abonnement actif suivant: Formation en ligne - Étoile des Bières Niveau 1 or Formation en ligne - Étoile des Bières Niveau Expert

error: Alerte: Contenu protégé