dimanche, mai 26, 2024

À découvrir

Articles liés

Un hôtel tout inclus pour gourmet, offrant un bon rapport qualité-prix, est-ce possible ?

Nombreux sont ceux qui s’offrent une « semaine dans le sud », sur des plages ensoleillées bordées de cocotiers, cherchant à échapper temporairement à notre climat hivernal. Certains optent pour Cuba et ses plages splendides, tandis que d’autres préfèrent les îles des Seychelles et leurs nombreux hôtels de luxe. Peut-on trouver des complexes hôteliers à prix raisonnable offrant un zeste de luxe et une expérience gastronomique satisfaisante ? La réponse n’est pas si simple.

Ma conjointe et moi partageant les mêmes intérêts, nous n’avons pas trouvé de contenu francophone offrant une perspective réaliste de l’offre actuelle. Voici donc un exercice de réflexion destiné à tous les couples qui recherchent une expérience agréable, enrichissante, mais dans un contexte gastronomique et de découverte de la culture.

Une question de prix

Lorsque vous voyagez grâce aux forfaits proposés par de nombreuses agences de voyage, vous respectez probablement un budget maximal que vous ne souhaitez pas dépasser. Depuis plusieurs mois, le contexte inflationniste a affecté les destinations sud, entraînant une hausse des forfaits d’environ 25 à 30 %. Ainsi, votre budget a sans doute dû être ajusté légèrement à la hausse. Voici à quoi il pourrait ressembler désormais :

Les forfaits à moins de 1000 $ pour 7 jours, avant la COVID, sont maintenant à moins de 1500 $. On trouve souvent des offres pour Cuba, la destination la moins onéreuse pour les Canadiens. Les plages y sont magnifiques et l’accueil chaleureux, mais l’offre gastronomique est souvent limitée, surtout dans un contexte où le pays fait face à d’importants défis géopolitiques.

Les forfaits à 2000 $ sont aujourd’hui à 2500 $ et plus. Ils incluent des hôtels 5 étoiles, vantant le luxe et la gastronomie. C’est précisément cette catégorie que nous avons ciblée pour cet article, car elle correspond à notre budget.

Les forfaits dépassant 3000 $ sont également nombreux dans le sud, mais ils s’avèrent moins compétitifs pour les vacanciers canadiens, car voyager depuis le Canada vers le Sud est, pour une fois, moins coûteux pour un Canadien que pour un Américain ou un Européen. De ce fait, cette catégorie d’hôtel attire de nombreux touristes prêts à débourser un peu plus, la différence de coût avec la catégorie moyenne étant minime.

Une question de date et de promotion

Tout comme pour les billets d’avion, les forfaits vacances bénéficient souvent de promotions agressives et bien rodées. Bien que l’industrie du voyage ne considère plus l’achat de dernière minute comme nécessairement avantageux, il demeure important de surveiller les promotions avant de choisir son hôtel, surtout par les temps qui courent. Un hôtel à 2500 $ peut se retrouver avec un rabais de 25 %, devenant ainsi compétitif face à des options moins coûteuses. Nous prenons ces promotions en compte dans notre analyse.

En outre, les dates de votre voyage peuvent grandement influencer le prix. Partir en même temps que tout le monde vous coûtera généralement plus cher. Ainsi, si vous avez la possibilité d’être flexible sur vos dates, le prix suivra.

Que recherchons-nous ?

La rédaction de ce dossier nous a également conduits à fréquenter divers hôtels au cours des trois dernières années. Nous avons constaté un changement significatif dans l’offre, particulièrement en termes de restauration et de boissons. Nos critères de choix s’articulent autour de quatre axes principaux qui, selon nous, contribuent au succès d’un séjour en formule tout inclus :

  • Le service, que ce soit en chambre, sur la plage ou au sein des restaurants du complexe.
  • Les installations, depuis la qualité de la chambre jusqu’à la diversité du mobilier sur la plage et autour des piscines.
  • L’offre de restauration, privilégiant la qualité à la quantité.
  • L’offre de boissons, alcoolisées ou non.

Au fil de nos séjours, nous avons aussi noté que, selon notre profil de vacanciers, nous sommes en quête de complexes offrant peu d’activités de groupe comme les fêtes en piscine avec mousse ou les discothèques. Nous préférons accéder à des installations telles que des tables de ping-pong, de billard, des jeux de pétanque en libre-service.

De plus, nous apprécions profiter de diverses activités de qualité en soirée. Qu’il s’agisse de spectacles de danse, de musique ou de soirées organisées sur la plage, nous recherchons l’authenticité, des prestations qui mettent en lumière la culture locale et traditionnelle plutôt que des spectacles à l’américaine.

Au cours des dernières années, nous avons observé une modification notable de l’offre, avec une diminution générale des services et de l’offre de restauration et de boissons, tendance qui semble aujourd’hui s’inverser, la concurrence entre les chaînes hôtelières s’intensifiant.

Le service

En général, le service de nettoyage des chambres est efficace, et le réapprovisionnement du mini-frigo est adéquat, bien que cela varie selon les chaînes. Ce qui agace le plus les vacanciers est le service dans les espaces communs. La technique de la « serviette » à 6 heures du matin pour réserver les chaises longues n’est plus d’actualité. Nous avons cependant apprécié les complexes hôteliers qui s’efforcent de minimiser ces désagréments et maintiennent un contrôle de leurs installations. Concernant le service en restauration, l’ensemble des chaînes que nous avons visitées offre un service adéquat, une force notable des réseaux hôteliers au Mexique.

Les installations

Profiter d’une formule tout inclus signifie s’accorder du temps pour ne rien faire. Les chaises longues sur la plage invitent donc au repos. Nous avons une préférence pour les Bali Bed, plus confortables que les chaises en plastique. De nombreuses différences existent entre les hôtels, que ce soit en termes de nombre de piscines, de types de chambres, ou de qualité de plage. Il est fortement conseillé de se renseigner avant de réserver.

L’offre de restauration

En tant que gourmets, nous accordons une grande importance à l’offre de restauration dans nos évaluations. Nous considérons à la fois l’offre disponible tout au long de la journée et la qualité globale des ingrédients et des plats servis, que ce soit dans les restaurants à la carte ou les buffets. La diversité n’est pas nécessairement un gage de qualité pour nous ; nous préférons quelques viennoiseries fraîches le matin à une multitude de pains différents mais pas frais.

L’offre de boissons

Attirés par les boissons et spiritueux de qualité, l’offre globale est donc un critère important pour nous. L’objectif principal d’une semaine de vacances n’est pas de consommer à outrance, mais nous apprécions de pouvoir profiter de spiritueux de qualité, quitte à en consommer moins. Depuis le COVID, l’inflation a nettement réduit l’offre. De plus, si vous souhaitez des produits premium, attendez-vous à payer plus cher, comme c’est le cas sur les bateaux de croisière.

Les hôtels fréquentés

Nous avons visité deux fois trois chaînes d’hôtels et avons sélectionné Bahia Principe, Iberostar, et Karisma / Lomas Hospitality. Ces trois chaînes proposent une offre globale d’hôtellerie qui se situe dans le milieu de gamme et correspond à nos attentes.

Iberostar

Nous avons testé les services d’Iberostar à PlayaCar et à Puerto Plata en 2022 et 2023. Sans détour, l’offre est moyenne en termes de restauration et de services sur place. Certes, les buffets proposent un large choix, mais la qualité globale de la nourriture laisse à désirer. Les chambres sont standard, le service est bon et attentionné, mais le service sur la plage ou autour de la piscine est limité, vous laissant souvent à vous-même et face aux nombreuses « serviettes fantômes ».

Cependant, si vous cherchez un service premium, l’offre VIP d’un jour peut s’avérer intéressante. Il est néanmoins nécessaire de la négocier à votre arrivée pour obtenir un meilleur prix. Vous aurez alors accès à des sections réservées, une offre de boissons plus variée et un service privilégié. C’est un compromis attrayant si vous ne souhaitez pas dépenser des milliers de dollars pour devenir membre d’une chaîne hôtelière.

Bahia Principe

Nous avons séjourné à deux reprises au complexe Bahia Principe à Riviera Maya, en 2022 et 2023, et plus précisément au Bahia Principe Sian Ka’an. Cet hôtel bénéficie d’une excellente réputation pour son service et sa restauration. Malheureusement, nous avons constaté une nette diminution de la qualité du service et des aliments. Les restaurants à la carte s’en sortent relativement bien, mais il est évident que la qualité des ingrédients au buffet a baissé. Quant au bar, les alcools premium ne sont accessibles qu’aux membres, et la liste des spiritueux s’est considérablement réduite. Attendez-vous à trouver dans vos cocktails du sucre et des jus en poudre plutôt que de véritables jus. C’est regrettable, mais il semble que Bahia Principe ait opté pour une politique de prix agressive face à la concurrence, ce qui a entraîné une réduction des détails et de la qualité.

De plus, il est désormais possible pour les clients séjournant dans les trois autres complexes du site d’obtenir des passes journalières pour le Sian Ka’an. Nous avons constaté un changement d’ambiance en l’espace d’un an. Ce site était réputé pour être un lieu très calme, offrant peu d’activités, et voilà qu’une « pool foam party » et des soirées disco silencieuses y sont désormais organisées.

El Dorado

Nous avons séjourné au El Dorado Seaside en 2020 et 2024. Depuis la séparation d’avec la compagnie de gestion Karisma, Lomas Hospitality a repris l’organisation de ses hôtels, s’efforçant d’offrir une expérience « boutique hôtel » et « more inclusive » à ses clients. L’offre de restauration nous a particulièrement marqués, tant par la qualité des produits servis que par la justesse des cuissons et la fraîcheur, à toute heure de la journée. Le service à la carte pour le petit déjeuner est également très apprécié, tout comme les menus variés disponibles pour le service en chambre, sans supplément.

Sur la plage, des concierges veillent à maintenir un bon taux de rotation des installations, s’assurant que les chaises et les lits de plage soient accessibles à tous et non réservés.

Nos conclusions

Bien que nous prévoyions de poursuivre nos recherches et de visiter d’autres chaînes hôtelières, nous sommes pour l’instant parvenus à la conclusion que l’hôtel parfait n’existe pas. Nous avons apprécié certains aspects d’une chaîne et d’autres aspects de la concurrence. C’est surtout en analysant nos critères que nous avons réalisé que ce que nous cherchions existait probablement, mais qu’il s’agissait de la perle rare :

  • Une offre de restauration à la carte complète, de qualité et de fraîcheur, du petit déjeuner au dîner, avec des horaires suffisamment étendus pour ne pas avoir à surveiller l’heure et profiter des envies spontanées.
  • Une sélection de spiritueux locaux de qualité et de grandes marques réputées, ainsi que des alcools exclusifs, permettant de découvrir de nouveaux produits.
  • Un service en chambre proposant un choix de plats de qualité et un mini-frigo bien approvisionné.
  • Un buffet mettant en avant la fraîcheur, avec des plats bien cuisinés, ne se focalisant pas nécessairement sur un large choix, mais sur le soin apporté en cuisine.
  • Un service clientèle sur la plage et autour des piscines, éliminant le besoin de se lever à l’aube pour réserver sa place avec une serviette.
  • Des employés ouverts à la discussion, permettant un échange culturel enrichissant.
  • Un complexe exclusivement pour adultes ou disposant d’une vaste section réservée aux plus de 18 ans.
  • Des activités et spectacles de qualité et authentiques.
  • Un complexe suffisamment vaste pour découvrir différents lieux tout au long du séjour, avec la possibilité de se déplacer à pied d’un endroit à l’autre tout en profitant des services de navettes.
  • Un lieu paisible, moins axé sur la fête, visant une clientèle adulte et cosmopolite.
  • Une localisation près d’une grande route, permettant de profiter des transports locaux pour des sorties autonomes, sans passer obligatoirement par des tour-opérateurs.

Selon nos critères, la chaîne hôtelière qui s’en rapproche le plus est El Dorado. Cependant, elle se situe dans la fourchette de prix d’environ 2450 $ par personne par semaine, vol inclus.

L’offre d’Iberostar, après négociation, peut également être une bonne alternative si vous payez votre semaine autour de 1500 $ et que vous ajoutez 400 $ de suppléments VIP.

Du côté de Bahia Principe, après plusieurs visites, cette chaîne hôtelière ne nous intéresse plus ; nous ne sommes plus la clientèle cible, la chaîne semblant privilégier ses offres pour les membres plutôt que pour la clientèle régulière et ses grands complexes hôteliers laissent peu de place au service à la clientèle à échelle humaine.

Marie-Joëlle et Philippe.


Cet article s’inscrit dans une série dédiée au tourisme, au voyage et à la découverte des cultures à travers le prisme de la gastronomie, thème central de ce site. Il explore les “plaisirs” que Bières et Plaisirs met à l’honneur.

Abonnez-vous à notre Infolettre pour ne rien manquer de Bières et Plaisirs.

Articles populaires

×