À découvrir

Articles liés

Winter Warmer

C’est le 16 mars dernier que se déroulait la 6e édition du Winter Warmer au Grand marché de Québec. Cette année pour poursuivre cette chaleureuse tradition, c’est une trentaine de microbrasseries qui étaient présentent. On pourrait croire que c’est peu, mais quand la thématique est sur les bières fortes, c’est amplement suffisant pour une demi-journée de découvertes.

On pourrait également croire que les bières présentes se ressembleront toutes, mais ce n’est pas le cas. Bien qu’il s’agissait principalement de bières fortes, voire même très fortes, chaque microbrasserie a amené un produit particulier donc je n’ai pas observé de redondances dans les styles.

Habituellement cet évènement, le premier de l’année, se tient en février, mais cette année on l’a repoussé en mars en raison de la mise en pause de l’évènement 100% IPA pour 2024. Cela nous rapproche également du printemps et de la première terrasse de l’année. D’ailleurs, une des nouveautés de cette année c’était l’accès à une terrasse extérieure, bien que la température fût froide, elle fût tout de même appréciée.

À l’intérieur, tout se déroulait au rez de chaussé afin d’être plus rassembleur pour les festivaliers. C’est effectivement réussi, car on est dans une belle ambiance feutrée en cet après-midi gris qui se voulait blanc.

Sans plus attendre, voici mes coups de cœur :

Vossaol de La Halte des Crinqués, Ale traditionnelle de 9.3% alc./vol. : très légère au gout et dangereuse en raison de sa force en alcool, cette bière est légèrement maltée, plutôt florale avec des saveurs axées sur le genévrier. Elle est pratiquement sans effervescence pour garder le côté traditionnel, ce à quoi nous ne sommes pas habitués. Cette microbrasserie de Sherbrooke est ouverte depuis un an et a une thématique norvégienne. Toutes leurs bières sont brassées sur place et sont toutes en refermentation pour leur gazéification.

Dwarven Old Ale de Brasserie Artisanale Albion au kiosque du Chalou, 10 % alc./vol. : Servie à même le cask ! comme on les aime. Peu effervescente avec une odeur de caramel et de pain grillé. On a une légère amertume avec beaucoup de malt dans cette bière très sirupeuse. Ce fut une belle surprise de voir ce style de bière parmi celles disponibles à l’évènement. Les bières de ce kiosque ont été sélectionnées par Émilie.

Bière d’aronia (assemblage), Brasserie Inox, 7.5 % alc./vol. : il s’agit d’un assemblage de leur bière d’aronia (que j’ai beaucoup apprécié cet été) avec leur rouge des Flandres. Le résultat est une bière bien fraiche, fruitée, mais terreuse avec une pointe d’acidité.

Bitter au sapin baumier, Oxymore microbrasserie, 4% alc./vol. : oui la thématique est aux bières fortes, mais entre deux bières démesurément fortes, on peut bien s’aider avec quelque chose de plus léger. Donc cette bitter est composée de jeunes pousses de sapin baumier récoltée au printemps et ensuite séchée. Qui lui procure une saveur forestière et de pousse d’automne pour influer sur l’odeur. Le tout sur une trame de malt caramel agrémenté d’une légère amertume. Cette bière est également faite de produits québécois dont de pousses de sapin venant de Saint-Gilles dans Lotbinière.

Expédition nocturne, Porter au miel, Microbrasserie Etchemin, 5% alc./vol. : belle couleur très noire avec une mousse crémeuse. Bien maltée et torréfié, mais avec une bonne saveur de chocolat et de miel (qui vient d’un producteur local). Quand même mince en bouche pour une bière contenant du miel, le résultat aurait pu être plus sucré, mais j’apprécie ce qu’elle est, car à sa force en alcool, elle se boit aisément sans trop de danger. Ouverts depuis 2 ans au Lac-Etchemin, ils sont venus à Québec pour se faire découvrir et attirer les adeptes de moto vers eux.

Boss de l’Écosse, Scotch Ale, Brasserie Générale, 9% alc./vol. : Belle couleur foncée et limpide surmontée d’un col de mousse qui devient vite discret. Au nez c’est très malté avec une touche caramel. Au goût c’est malté à souhait et amer pour le style, un peu boisé avec une bonne touche de sucre résiduel pour une rondeur digne de mention.

Du côté de l’organisation, on se dit très satisfait de l’évènement. Les participants et les microbrasseries ont été contents de lancer la saison. L’évènement se déroulait sur deux plages horaires et celle du soir était sold out quelques jours avant. Leurs coups de cœur ? les voici : Petites prune, saison barriquée 8.3 % alc./vol. ; CRX Jaune, Triple IPA de Brasserie Sir John 9.8 % alc./vol. ; Irish red Ale de Beauregard conditionnée à l’azote et servi au creamer 4.4 % alc./vol.

Abonnez-vous à notre Infolettre pour ne rien manquer de Bières et Plaisirs.
Caroline Avoine
Caroline Avoine
Caroline Avoine, c’est avec un nom de famille prédestiné au milieu brassicole que cette jeune femme trouva l’amour en la bière à un âge légal. It was Love at first sip ! Adepte du brassage maison depuis plusieurs années, elle adore découvrir les nouveautés du paysage houblonné du Québec. Dans tout ce panorama riche en saveurs, elle fit sa place comme Bière-Cialiste pour l’équipe de GMPQ Médias et comme cliente régulière des microbrasseries de la ville de Québec. De sa nature marginale et infortunée d’un excès d’imagination, elle aime parler de bière et les mettre en valeur d’une façon bien à elle.

Articles populaires

×