Retour sur Festival Secousses

First thing first, désolé du délai, vacances de la construction obligent et construction est synonyme de délai, donc aucunement désolé finalement…

Le 22 juillet dernier, Brasserie La Fosse organisait la première édition du festival Secousses à Donnacona. Inspirés par les autres festivals organisés par des microbrasseries des environs, et avec le support de la ville, ils ont eu envie de mettre les choses en mouvements, de shaker la place, de brasser comme pour créer un petit tremblement de terre et donc Secousses est apparu.

Assez intime comme évènement, on comptait la présence de 15 microbrasseries et d’une distillerie. Les participants ont été choisis dès la première vague parmi ceux qui ont des valeurs, des champs d’intérêt et des façons de voir communes.

Mon gros coup de cœur est sans contredit Nano Cinco et leur release de quatre bières en bouteilles :

  • Petit Collet, bière sauvage et sure issue d’une fermentation mixte vieillit en barrique de Zinfandel. (5.5 % alc./vol.). le goût de Zinfandel est délicat, mais présent. 
  • Presque Nature, Camerise et sureau. Assemblage de bières sauvages vieillies en barillets conditionnées sur de la camerise et du sureau. (6 % alc./vol.). un beau mélange fruité-sucré et acide.
  • Wild Gose Papaye, Gose de 6 mois conditionnée sur de la canneberge infusée au gin ainsi que sur de la papaye (5.5 % alc./vol.). De loin ma préférée de leur release, une bonne gose bien réalisée (acide et un peu salée) agrémentée du côté fruité de la canneberge et de la papaye avec la saveur discrète du gin.
  • Cerasus (wild aux cerises), bière sauvage et sure issue d’une fermentation mixte vieillie en barrique de zinfandel, conditionnée par la suite sur des cerises griottes (5.5 % alc./vol.). Le goût des cerises est très présent.

Dernier coup de cœur de Nano Cinco et ensuite je passe à une autre microbrasserie, promis. La 100, car il s’agit de leur centième brassin. NEIPA (citra, eclipse et azacca). Pour quoi celle-ci ? Parce qu’elle se distingue par son goût et sa texture mielleux malgré une absence de miel. Elle répond aux standards de saveurs d’une NEIPA (houblonnée, florale, fruitée…) classique, mais plusieurs sortes d’avoine ont été ajoutées au brassage et la température d’empâtage a été plus élevée afin d’obtenir plus de sucre résiduel. Le résultat est surprenant à 7.4 % alc. /vol.

Le Ketch nous offre une IPA 100% québécoise monohoublonnée au El Dorado. C’est intéressant de goûter ce houblon nouvellement produit au Québec chez Houblonnière Lupuline. On pourrait s’attendre à ce que le goût soit un peu différent puisqu’il s’agit d’un houblon originaire des États-Unis, mais non, c’est indécelable. Les saveurs d’ananas, melon et raisin blanc typique s’y trouvent bien présentes.

Le Presbytère nous amène l’Arrivée du Printemps, une Ambrée faite avec de l’eau d’érable à laquelle on a ajouté des champignons lactaires qui donnent un goût d’érable assez prononcé. L’ajout de champignons aux bières est particulier, surtout quand ceux-ci ne donnent pas un goût de champignons. Pour les amateurs du style, c’est à essayer, pour ceux qui n’ont pas encore tenté le goût, c’est à découvrir. Au-delà de l’érable, cette bière offre des aromes de noix et un petit quelque chose de boisé. 5.4 % (alc./vol.)

Saint-Pancrace, principalement connu pour leur Crâââbe, fait une excellente Berliner Weiss traditionnelle, la Marie Tempête. Pour cette bière, la gazéification est faite en fermentation secondaire en bouteille. Le goût est citronné, acidulé, mais surtout rafraichissant. Pour son 3.4 % alc./vol. ce n’est pas gênant par une journée chaude et ensoleillée.

Noctem Artisans Brasseurs ont une réputation bien établie en matière de IPA et réitère une fois de plus leur compétence en la matière avec la Mosaïque, une DIPA monohoublon (mosaic) au miel produit ici même, à Portneuf chez Miel & Co. La texture est assez soyeuse étant donné la présence du miel, la saveur plutôt tropicale et florale assez typique du houblon utilisé. On ne se cachera pas qu’à 9% alc./vol. c’est assez fort au goût, mais parfait quand la température baisse en soirée.

Au final c’est près de 2 000 festivaliers qui ont répondu à l’appel cette année. Pour l’an prochain ? Avec le succès de cette année, on pense qu’une participation de 2 500 à 3 000 personnes est réaliste. Au-delà de la bière, les comptoirs gourmets et la programmation musicale, particulièrement la performance de Les Shirley, étaient aussi des réussites.

Les bières coups de cœur de l’organisation : la Calaca à la lime et à la goyave de Noctem et la Cassis Crush de la Barberie ont pas mal étanché sa soif ce jour-là! Elle a vraiment aimé aussi la Colimaçon de Nano Cinco, un IPA hyper aromatique avec un petit goût de jujubes aux pêches. Délicieux! Pour citer Sandrine Paquet, Copropriétaire de Brasserie La Fosse.

Commentaires

  1. J’ai été faire mon tour et j’ai vraiment apprécié mon expérience! Toujours un plaisir de voir Le Presbytère et leur bière funky à souhait. J’ai essayé une des sans alcool de St-Pancrace et le résultat est impressionnant!

Accueil
Mur
Calendrier
Blogue
Mon Compte
error: Alerte: Contenu protégé