Dégustation découverte: La poire en vedette

Aujourd’hui, je vous présente un de mes fruits favoris en association avec la bière : la poire. Il s’agit d’un beau fruit de récolte automnale qu’on retrouve pourtant à l’année au Québec et qui s’accorde très bien avec divers aromates. Qu’on marie la poire avec d’autres fruits (la pomme, la pêche, la prune jaune), avec des bases de bières acidulées, avec des épices (cannelle, clou, cardamome) ou qu’on réserve au barriquage les bières qui la mettent en vedette, ce fruit étonne toujours et sait admirablement valser avec toutes les saveurs.

Douce, terreuse, sucrée, croquante, aux accents de miel, la poire est un véritable passe-partout de choix!

LA POIRE À l’HONNEUR, CRESCENDO EN CINQ TEMPS

  1. LE POIRSON ET LES POLATOUCHES, Microbrasserie Noire et Blanche

Berliner Weisse à la poire, 3.7%

La Microbrasserie Noire et Blanche a réussi une sympathique Berliner Weisse à la poire avec cette bière. Cette ale de blé, à laquelle on a ajouté une purée de poires et des épices, ne titre pourtant que 3.7% Elle constitue donc une excellente première bière de dégustation, car on y perçoit la poire veloutée en parfaite harmonie avec les notes acidulées de la base sure de blé. On a en bouche une impression de crumble, toute légère, grâce aux épices joliment dosées de cette ale.

  • SAISON SURE POIRE, Le Réservoir

Bière co-fermentée et assemblée avec un moût de poires Beauté flamande, 5.5%

Cette Saison sure poire a été embouteillée il y a près d’un an, en février 2021. On progresse dans notre dégustation, si l’on a la chance d’avoir sous la main cette bouteille, avec une Saison, légèrement plus complexe, plus effervescence et davantage fermière. Le côté miel de la poire forme un beau contraste avec le sur plus affirmé de cette Saison sure. Lumineux, joyeux, peu timide, cet assemblage permet de saisir, de capter le sucre du fruit par un habile jeu d’opposition aigre-doux.

  • BAIE DES MARIGOTS, Microbrasserie Pit Caribou

Assemblage acidulé, ale forte, 6.2%

Troisième proposition de cette dégustation, cet incroyable assemblage acidulé gaspésien. Ici, une Saison vieillie 10 mois en barriques vidées de Perséides a été couplée avec une Sure vieillie 7 mois en barriques de vin rouge puis d’un moût de poires du Bas-St-Laurent. Encore plus complexe que ses deux prédécesseurs, la Baie des Marigots illustre tout le savoir-faire de chez Pit Caribou; on y met en valeur un savant affinage en barriques et l’art de l’assemblage. De plus, les effluves de la Perséides, bière de fermentation spontanée, rendent cette ale forte très intéressante, piquante, surprenante. Des saveurs uniques au Québec.

  • PYRIFORME, Microbrasserie Le Castor

Bière forte, 6.6%

Gros coup de cœur de votre rédactrice, la Pyriforme du Castor met en valeur le sucre, le mordant, le caractère particulier d’un mélange de levure belge, de levure sauvage et de bactéries acidifiantes. En ressort un tout fermier, rustique, fruité, légèrement acide. Le repos en fût de chêne enrobe les papilles d’une richesse boisée très agréable. Cette bière forte a ensuite maturé plusieurs mois sur des poires bio, dont la saveur est étincelante. Au final, parfums multiples se déploient en bouche, où la personnalité belge des levures et l’emploi judicieux de la poire se conjuguent à merveille. Beaucoup de caractère.

  • 7205.019, Brasserie Harricana

Bière unique de notre chai, 6.5%

Le caractère artisanal m’épatera toujours, chez Harricana. Chaque brassin est soigneusement élaboré, pensé, mitonné, réalisé. Rien n’est laissé au hasard. Ici, 3 bières affinées longuement ont été assemblées pour recevoir de la poire William. On se retrouve directement au cœur de l’automne; fruits à chair juteuse, compote de pommes, prunes et pêches, caramel, notes alcoolisées chaleureuses. L’harmonie se pointe avec l’acidité qui supporte et nivelle vers le haut ces parfums variés et exquis, parfaitement complémentaires.

LA POIRE : UN AJOUT SURPRENANT POUR LA BIÈRE DE MICROBRASSERIE

En conclusion, les saveurs subtiles, terreuses et sucrées de la poire gagnent à être mises en valeur par des notes acidulées, certes, mais surtout par des types de levures particulières (belge, Saison) et un passage en barriques.

En effet, au fil de cette dégustation « Poire en vedette », le mûrissement en barils décuplait le caractère de la poire, le supportait, l’élevait.

Que ce soit le mûrissement en fût de bois vierge, le mûrissement en fût d’alcool ou de spiritueux ou encore le mûrissement en fût de vin, l’étape de l’affinage ajoute corps, rondeur, chaleur, complexité; bref, cette étape ajoute une dimension supplémentaire au produit de base. Bonne découverte!

Réponses

error: Alerte: Contenu protégé