Les assemblages, ça vaut le coût?

Ça faisait longtemps que je les regardais sur les tablettes. Elles aussi me faisaient de l’oeil, colorées comme des toiles de Riopelle. Ce n’est pas que je n’en avais pas envie, mais j’hésitais. Récemment, j’ai finalement succombé à la tentation. Je parle ici des bières d’assemblage, considérées par certains comme le Saint Graal de la cervoise. J’y ai mis le prix, mais est-ce que ça en valait vraiment la peine? L’art de l’assemblage Tel que décrit dans cet autre article de Bières et Plaisirs, il était de pratique courante, à une certaine époque, de mélanger un brassin de bière à un autre pour en cacher les défauts et ainsi éviter des pertes. Aujourd’hui, c’est pour se démarquer que les brasseurs élaborent des assemblages. Ils cherchent ainsi à créer des bières uniques en mariant la complémentarité des flaveurs de brassins différents avec ou sans ajouts, comme du cidre, des aromates ou…

LE CONTENU QUE VOUS DÉSIREZ LIRE EST RÉSERVÉ À NOS MEMBRES.

Voir les offres d'abonnement

Vous êtes déja abonné ? connectez-vous

_________________

Pourquoi payer pour du contenu ? 

En cette ère numérique, vous avez l’habitude d’avoir accès à du contenu gratuit car financé autrement que par abonnement. Soit par la publicité ou des partenariats. Chez Bières et Plaisirs, nous avons décidé d’offrir un média web indépendant, sans aucun partenariat public ou caché. Toutes nos chroniques, dégustations ou critiques sont neutres et objectives. Cette décision a un prix, celui de payer nos collaborateurs, chroniqueurs et fournisseurs avec le revenus de nos abonnements.

error: Alerte: Contenu protégé