Des temps amers pour la Bitter (suite)

La Bitter est incontestablement une bière de session. On l’apprécie dans différentes occasions, car elle est plutôt passe-partout et surtout facile à enchaîner. Lors de ma dernière chronique, on a parlé de la Bitter qu’on ne voit que très peu au Québec particulièrement conditionné et servi en cask comme le veut la tradition anglaise. On en retrouve néanmoins des versions intéressantes en canettes sur nos tablettes, plus souvent en appellation Best Bitter ou Extra Special Bitter, un peu plus forte et plus effervescente évidemment.
error: Alerte: Contenu protégé