Des temps amers pour la Bitter

La tendance est aux houblons tropicaux, aux robes voilées, aux textures juteuses et aux adjuvants aromatiques qui complémentent nos broues préférées. Aujourd’hui pourtant, j’aurais envie d’autre chose pour étancher ma soif : une bonne vieille Bitter. On troque le coco et l’ananas pour des arômes feuillus et herbacés qui rehaussent délicatement les notes mielleuses, rôties et légèrement caramélisées des malts. Un classique du vieux continent où on la sert de préférence pompée à la main.

LE CONTENU QUE VOUS DÉSIREZ LIRE EST RÉSERVÉ À NOS MEMBRES PREMIUM

Voir les offres d'abonnement

Vous êtes déja abonné ? connectez-vous

Accueil
Mur
Calendrier
Blogue
Mon Compte