Islay : la reine des Hébrides et du scotch whisky

Plusieurs indices pointent vers le château de Finlaggan, sur Islay, comme l’endroit où serait né le scotch whisky. En raison d’une liste datant de 1494, on sait que de l’orge maltée a servi à produire de l’eau-de-vie pour le roi James IV :  « To Friar John Cor, by order of the King, to make aqua vitae VIII bolls of malt. »1 June 1494, the Exchequer Rolls of James IV of Scotland Puisque cette mention dans les affaires publiques du roi faisait justement suite à une campagne contre le « Lord of the Isles », titre du seigneur qui régnait sur les Hébrides, cet archipel situé au sud de la mer d’Écosse, le lien entre Islay et le scotch single malt est plutôt simple à faire.  Loin de tout et souvent laissée de côté dans l’histoire, on fait sur Islay (se prononce ail-là) parmi les whiskys les plus recherchés du monde. S’il y a quelques années,…

LE CONTENU QUE VOUS DÉSIREZ LIRE EST RÉSERVÉ À NOS MEMBRES.

Voir les offres d'abonnement

Vous êtes déja abonné ? connectez-vous

_________________

Pourquoi payer pour du contenu ? 

En cette ère numérique, vous avez l’habitude d’avoir accès à du contenu gratuit car financé autrement que par abonnement. Soit par la publicité ou des partenariats. Chez Bières et Plaisirs, nous avons décidé d’offrir un média web indépendant, sans aucun partenariat public ou caché. Toutes nos chroniques, dégustations ou critiques sont neutres et objectives. Cette décision a un prix, celui de payer nos collaborateurs, chroniqueurs et fournisseurs avec le revenus de nos abonnements.

error: Alerte: Contenu protégé