Le xérès, ou le vin oublié

Si le vin de Xérès est aujourd’hui quasiment oublié, ou du moins relié à une habitude d’un monde révolu, cet excellent alcool a un riche passé, et peut définitivement encore servir à agrémenter nos expériences culinaires et gustatives. La ville de Xera, maintenant Jerez de la Frontera, est fondée il y a 3 000 ans dans la plaine de l’estuaire du Guadalquivir, à 12 km de l’océan Atlantique et à 85 km du détroit de Gibraltar par les Phéniciens. Longtemps à cheval entre le peuple chrétien et le peuple musulman, elle en garde une trace dans son nom. Il s’agit de l’une des plus vieilles régions viticoles du monde, et, dès le Moyen ge, les Anglais raffolaient du vin blanc fortifié qui y était produit, qu’ils appelaient Sherris sack. Shakespeare en a même fait l’éloge à travers Falstaff. « Si j’avais mille fils, le premier principe humain que je leur enseignerais serait d’abjurer toute boisson…

LE CONTENU QUE VOUS DÉSIREZ LIRE EST RÉSERVÉ À NOS MEMBRES.

Voir les offres d'abonnement

Vous êtes déja abonné ? connectez-vous

_________________

Pourquoi payer pour du contenu ? 

En cette ère numérique, vous avez l’habitude d’avoir accès à du contenu gratuit car financé autrement que par abonnement. Soit par la publicité ou des partenariats. Chez Bières et Plaisirs, nous avons décidé d’offrir un média web indépendant, sans aucun partenariat public ou caché. Toutes nos chroniques, dégustations ou critiques sont neutres et objectives. Cette décision a un prix, celui de payer nos collaborateurs, chroniqueurs et fournisseurs avec le revenus de nos abonnements.

error: Alerte: Contenu protégé