Steinbier; la roche et le feu au service de la bière

On retrouve peu de Steinbier dans le paysage brassicole et cela s’explique facilement ; cette technique de brassage est très rudimentaire, assez dangereuse et elle demande beaucoup de temps et d’efforts. Pourquoi se donner la peine alors ? Tentons d’y répondre en nous attardant à la Lost Machine d’Hopfenstark, une bière collaborative brassée il y a quelques mois par Frédérick Cormier pour le dernier album du même nom de Voivod.

LE CONTENU QUE VOUS DÉSIREZ LIRE EST RÉSERVÉ À NOS MEMBRES.

Voir les offres d'abonnement

Vous êtes déja abonné ? connectez-vous

_________________

Pourquoi payer pour du contenu ? 

En cette ère numérique, vous avez l’habitude d’avoir accès à du contenu gratuit car financé autrement que par abonnement. Soit par la publicité ou des partenariats. Chez Bières et Plaisirs, nous avons décidé d’offrir un média web indépendant, sans aucun partenariat public ou caché. Toutes nos chroniques, dégustations ou critiques sont neutres et objectives. Cette décision a un prix, celui de payer nos collaborateurs, chroniqueurs et fournisseurs avec le revenus de nos abonnements.

error: Alerte: Contenu protégé