Tonneau et barrique : brève histoire d’un récipient ancien

Transporter des liquides sur une distance donnée avec une perte minimale, voilà qui représente tout un défi. La prouesse qui peut sembler banale ne l’est pas tant que ça. Les liquides sont lourds, encombrants et surtout ils ont tendance à se répandre à la moindre secousse. Plusieurs solutions ont été développées dans l’histoire : gourde de panse ou de peau d’animal, pot et amphore de terre cuite, bouteille de grès ou en verre et le tonneau. Ce dernier est désormais glorifié dans l’imaginaire des amateurs de bière dans la foulée à la tendance au vieillissement en fût, à l’image d’autres alcools ayant déjà leur lettre de noblesse : cognac, whisky et en particulier le vin.

LE CONTENU QUE VOUS DÉSIREZ LIRE EST RÉSERVÉ À NOS MEMBRES.

Voir les offres d'abonnement

Vous êtes déja abonné ? connectez-vous

_________________

Pourquoi payer pour du contenu ? 

En cette ère numérique, vous avez l’habitude d’avoir accès à du contenu gratuit car financé autrement que par abonnement. Soit par la publicité ou des partenariats. Chez Bières et Plaisirs, nous avons décidé d’offrir un média web indépendant, sans aucun partenariat public ou caché. Toutes nos chroniques, dégustations ou critiques sont neutres et objectives. Cette décision a un prix, celui de payer nos collaborateurs, chroniqueurs et fournisseurs avec le revenus de nos abonnements.

error: Alerte: Contenu protégé