Les paniers de légumes bio, 25 ans déjà

Il y a 25 ans, pas encore journaliste, mais déjà passionnée du terroir et à la recherche d’une alimentation naturelle, j’ai suivi un ami qui allait récupérer un panier de légumes. Des légumes biologiques livrés par un fermier, directement dans un appartement du Plateau Mont-Royal, à Montréal. Ce moment où je suis entrée chez nul autre que Steven Guilbeault, cofondateur d’Équiterre et maintenant ministre du Patrimoi­ne, allait marquer ma vie. Après avoir dégusté ces légumes délicieux qui ne goutaient ni le chimique ni le plastique, je n’ai jamais pu m’en passer. C’était en 1995. Inspirés du con­cept de l’agriculture soutenue par la communauté (ASC), développé au Japon et déjà présent en Europe, les fondateurs d’Équiterre avaient voulu expérimenter la formule avec la ferme Cadet Roussel, de Mont-Saint-Grégoire. Une fois par semai­ne, les fermiers livraient les légu­mes aux urbains de la ville. En échange, ceux-ci achetaient d’avan­ce leur part de la…

LE CONTENU QUE VOUS DÉSIREZ LIRE EST RÉSERVÉ À NOS MEMBRES.

Voir les offres d'abonnement

Vous êtes déja abonné ? connectez-vous

_________________

Pourquoi payer pour du contenu ? 

En cette ère numérique, vous avez l’habitude d’avoir accès à du contenu gratuit car financé autrement que par abonnement. Soit par la publicité ou des partenariats. Chez Bières et Plaisirs, nous avons décidé d’offrir un média web indépendant, sans aucun partenariat public ou caché. Toutes nos chroniques, dégustations ou critiques sont neutres et objectives. Cette décision a un prix, celui de payer nos collaborateurs, chroniqueurs et fournisseurs avec le revenus de nos abonnements.

error: Alerte: Contenu protégé