Le terroir au Québec, en retard ou en avance?

Notre rapport au terroir a bien changé depuis quelques années. Fromages, viandes, légumes, bière, vin et même spiritueux, l’approvisionnement local est devenu tendance, un phénomène amplifié par la pandémie et les encouragements bienvenus du gouvernement à acheter dans nos communautés. L’offre en produits de qualité se multiplie, et la curiosité des consommateurs est au rendez-vous. Fierté et sentiment d’appartenance se développent, en même temps qu’une identité culinaire se construit.   Mais qu’est-ce que le terroir? C’est l’expression d’un territoire donné et de ses caractéristiques environnementales au travers d’un produit alimentaire. Mais pas de terroir sans le savoir-faire de l’être humain qui transforme la matière. Le goût du terroir, c’est la différence entre un fromage produit à partir du lait d’une vache élevée au bord de la mer, et celui d’un troupeau du Lac Saint-Jean. C’est l’antithèse de la transformation alimentaire industrielle. Le Québec, en avance ou en retard? « Je dirais qu’on…
error: Alerte: Contenu protégé