Le terroir au Québec, en retard ou en avance?

Notre rapport au terroir a bien changé depuis quelques années. Fromages, viandes, légumes, bière, vin et même spiritueux, l’approvisionnement local est devenu tendance, un phénomène amplifié par la pandémie et les encouragements bienvenus du gouvernement à acheter dans nos communautés. L’offre en produits de qualité se multiplie, et la curiosité des consommateurs est au rendez-vous. Fierté et sentiment d’appartenance se développent, en même temps qu’une identité culinaire se construit.   Mais qu’est-ce que le terroir? C’est l’expression d’un territoire donné et de ses caractéristiques environnementales au travers d’un produit alimentaire. Mais pas de terroir sans le savoir-faire de l’être humain qui transforme la matière. Le goût du terroir, c’est la différence entre un fromage produit à partir du lait d’une vache élevée au bord de la mer, et celui d’un troupeau du Lac Saint-Jean. C’est l’antithèse de la transformation alimentaire industrielle. Le Québec, en avance ou en retard? « Je dirais qu’on…

LE CONTENU QUE VOUS DÉSIREZ LIRE EST RÉSERVÉ À NOS MEMBRES.

Voir les offres d'abonnement

Vous êtes déja abonné ? connectez-vous

_________________

Pourquoi payer pour du contenu ? 

En cette ère numérique, vous avez l’habitude d’avoir accès à du contenu gratuit car financé autrement que par abonnement. Soit par la publicité ou des partenariats. Chez Bières et Plaisirs, nous avons décidé d’offrir un média web indépendant, sans aucun partenariat public ou caché. Toutes nos chroniques, dégustations ou critiques sont neutres et objectives. Cette décision a un prix, celui de payer nos collaborateurs, chroniqueurs et fournisseurs avec le revenus de nos abonnements.

error: Alerte: Contenu protégé