Grand Dérangement pour bousculer la distillation de chez nous

Une première microdistillerie vient d’ouvrir ses portes à Lanaudière. Plus précisément, c’est à Saint-Jacques, à mi-chemin entre L’Assomption et Rawdon que la Distillerie Grand Dérangement s’est installée. Et si vous connaissez bien votre histoire nord-américaine, vous aurez sûrement accroché sur le nom.   Eh bien, c’est parce que ce village, ainsi que trois autres des alentours, fut fondé par des Acadiens déportés lors de cette terrible page de notre passé. Mais de ce Grand Dérangement est aussi venue une dispersion aux quatre coins de l’Est de l’Amérique du Nord de la riche culture des Acadiens. Et celle-ci a des résonances majeures encore aujourd’hui, de la Côte-Nord jusqu’en Louisiane, en passant par les maritimes et les Îles-de-la-Madeleine. De l’ombre jaillit donc de la lumière, grâce à la résilience et l’esprit de résistance de ce peuple fort. Et c’est de cela que les quatre comparses qui ont mis sur pied cette entreprise veulent s’inspirer.  Le projet est…

LE CONTENU QUE VOUS DÉSIREZ LIRE EST RÉSERVÉ À NOS MEMBRES.

Voir les offres d'abonnement

Vous êtes déja abonné ? connectez-vous

_________________

Pourquoi payer pour du contenu ? 

En cette ère numérique, vous avez l’habitude d’avoir accès à du contenu gratuit car financé autrement que par abonnement. Soit par la publicité ou des partenariats. Chez Bières et Plaisirs, nous avons décidé d’offrir un média web indépendant, sans aucun partenariat public ou caché. Toutes nos chroniques, dégustations ou critiques sont neutres et objectives. Cette décision a un prix, celui de payer nos collaborateurs, chroniqueurs et fournisseurs avec le revenus de nos abonnements.

error: Alerte: Contenu protégé