Part de marché de la microbrasserie au Québec : avancer à tâtons

Alors que la consommation d’alcool tend à diminuer au pays, les microbrasseries continuent à se multiplier depuis les dernières années. Mais quelle part de marché occupent les microbrasserie au Québec? Malheureusement, les chiffres manquent pour bien établir ce portrait.  « Les dernières données objectives remontent à 2017 », nous dit d’emblée Marie-Ève Myrand, directrice générale de l’Association des microbrasseries du Québec (AMBQ). « On tape du pied pour avoir accès aux dernières données officielles récoltées à travers la taxe spécifique. Le ministère de l’Économie est bien au courant de nos demandes, mais rendu là, c’est une question de priorité », constate-t-elle. Pour évaluer l’évolution du marché, reste donc comme indicateur à jour le nombre de permis distribué par l’AMBQ.  Ces dernières données objectives apparaissent dans un rapport intitulé Étude économique et fiscale portant sur l’industrie microbrassicole au Québec. Ce portrait de l’industrie a été dressé à partir des données récoltées en 2016 et présenté au ministère des…

LE CONTENU QUE VOUS DÉSIREZ LIRE EST RÉSERVÉ À NOS MEMBRES.

Voir les offres d'abonnement

Vous êtes déja abonné ? connectez-vous

_________________

Pourquoi payer pour du contenu ? 

En cette ère numérique, vous avez l’habitude d’avoir accès à du contenu gratuit car financé autrement que par abonnement. Soit par la publicité ou des partenariats. Chez Bières et Plaisirs, nous avons décidé d’offrir un média web indépendant, sans aucun partenariat public ou caché. Toutes nos chroniques, dégustations ou critiques sont neutres et objectives. Cette décision a un prix, celui de payer nos collaborateurs, chroniqueurs et fournisseurs avec le revenus de nos abonnements.

error: Alerte: Contenu protégé