L’ère de la bière pâtissière

Les bières riches et fortes en alcool, considérées comme des desserts liquides, n’ont pas été imaginées récemment. En Finlande, depuis plusieurs générations, le taux de sucres résiduels des Sahtis dépasse celui d’un vin de Porto. C’est entre autres parce que, dans la culture culinaire locale, on y associe la teneur en sucres de cette bière de seigle à la générosité de l’hôte. En d’autres mots, plus la bière possède un corps sucré capiteux, mieux elle communi­que l’amour de l’hôte pour ses invités. De ce fait, tout amateur de gâteries tend à aimer la Sahti là-bas. Et c’est un peu ce qui se passe en Amérique du Nord depuis l’avènement de la bière pâtissière. On en raffole! Les débuts de la bière pâtissière? Peu après le tournant du millénaire, deux bières noires bien spéciales sont nées en même temps en Amérique du Nord : à San Diego, la Speedway Stout de…

LE CONTENU QUE VOUS DÉSIREZ LIRE EST RÉSERVÉ À NOS MEMBRES.

Voir les offres d'abonnement

Vous êtes déja abonné ? connectez-vous

_________________

Pourquoi payer pour du contenu ? 

En cette ère numérique, vous avez l’habitude d’avoir accès à du contenu gratuit car financé autrement que par abonnement. Soit par la publicité ou des partenariats. Chez Bières et Plaisirs, nous avons décidé d’offrir un média web indépendant, sans aucun partenariat public ou caché. Toutes nos chroniques, dégustations ou critiques sont neutres et objectives. Cette décision a un prix, celui de payer nos collaborateurs, chroniqueurs et fournisseurs avec le revenus de nos abonnements.

error: Alerte: Contenu protégé