Brouepubs, détaillants et micros se réinventent pour se tirer d’affaire

Si chaque ménage a son histoire de confinement tantôt douce, tantôt moins douce, c’est le cas aussi pour les commerces. Or, parmi les brouepubs et microbrasseries, une industrie où bon nombre d’acteurs sont souvent fragilisés pour y avoir investi une bonne partie de leurs économies, certains se tirent plutôt bien d’affaire. Du moins pour sauver les meubles le temps que la vie normale reprenne… Boutique en ligne facile à utiliser, transactions sécuritaires et sans contact, cueillette et livraison sanitairement responsables… Les avantages sont nombreux pour les consommateurs et le système est efficace aussi pour que les commerces conservent un minimum de roulement pour payer les factures qui continuent de rentrer. Avant le confinement, Brasserie Éléments à Brossard n’avait rien en place pour préparer des repas à être cueillis sur place ou livrés à domicile, ni même instauré de système de remplissage de cruchons pour emporter. « C’est fou comme on est…
error: Alerte: Contenu protégé