Thés et terroir : un tandem indissociable

Nul besoin d’ajouter des arômes artificiels pour obtenir un thé de qualité aux effluves et aux saveurs raffinées. Tout est question de terroir et de méthodes de culture et de transformation. Un importateur qui connait bien son producteur, voilà un gage de qualité. Quand Han Le, propriétaire du Salon de Thé Oasis de Montréal, a choisi d’importer ses thés de marque Guru des jardins de Yame, au Japon, il ne l’a pas fait au hasard. « La ville de Yame est sur l’ile de Kyushu, éloignée de 1 000 km de la fuite nucléaire de Fuku­shima. L’endroit est en sens opposé des courants marins et des vents, donc à l’abri de la pollution.» En plus du savoir-faire millénaire de ses producteurs de thé, l’ile du Kyushu est réputée pour la richesse de son terroir. « Il existe sur l’ile neuf provin­ces réputées pour leurs thés, chacune d’entre elles étant connue…

LE CONTENU QUE VOUS DÉSIREZ LIRE EST RÉSERVÉ À NOS MEMBRES.

Voir les offres d'abonnement

Vous êtes déja abonné ? connectez-vous

_________________

Pourquoi payer pour du contenu ? 

En cette ère numérique, vous avez l’habitude d’avoir accès à du contenu gratuit car financé autrement que par abonnement. Soit par la publicité ou des partenariats. Chez Bières et Plaisirs, nous avons décidé d’offrir un média web indépendant, sans aucun partenariat public ou caché. Toutes nos chroniques, dégustations ou critiques sont neutres et objectives. Cette décision a un prix, celui de payer nos collaborateurs, chroniqueurs et fournisseurs avec le revenus de nos abonnements.

error: Alerte: Contenu protégé