Muscade et bière, une dangereuse attraction

Épice aux origines mystérieuses, potentiellement dangereuse, elle séduit pourtant les becs sucrés tout comme les salés depuis des centaines d’années. Véritable bombe de molécules aromatiques, elle offre un potentiel, encore trop peu exploré, à la création d’accords mets et bières des plus complexes. Origines Aux origines encore teintées de mystères, on pense toutefois que la noix de muscade proviendrait de l’archipel des Moluques – aujourd’hui en Indonésie – où elle y aurait premièrement été cultivée par les Arabes, au Moyen Âge, afin d’être vendue aux Vé­nitiens, en Italie. Cependant, des noix de muscade auraient été retrouvées auprès de momies égyptiennes dans l’ancienne Égypte, sans pour autant en con­naître la raison. C’est en 1511 que les Portugais arrivèrent dans les Moluques afin d’approvision­ner l’Europe en noix de muscade. On raconte qu’au Moyen Âge, un demi-kilo de muscade valait le prix d’une vache. Malgré cela, elle était l’épice la plus vendue après…
error: Alerte: Contenu protégé