La vache canadienne, une race à protéger

Reconnue comme race patrimoniale à protéger par le gouvernement du Québec, la vache de race canadienne fait parler d’elle ces temps-ci. Un troupeau de 200 animaux a été sauvé de l’encan en avril dernier. Que peut-on faire, en tant que consommateur, pour favoriser la protection de cet animal dont il ne reste que quelques centaines d’individus pur-sang? Issue des premières vaches françaises amenées par bateau en Nouvelle-France au début des années 1600, la race canadienne a longtemps été la seule présente dans nos champs. Deux siècles d’isolation, avant que le régime anglais n’importe les vaches jerseys, lui ont permis de s’adapter au terroir nord-américain et de prouver sa rusticité et sa grande tolérance aux rudesses du climat.  Puis, après l’introduction des races anglaises, la petite vache noire s’est mise à perdre en popularité. En partie parce que moins prolifique que d’autres comme laitière, puis parce que le gouvernement s’est mis…
error: Alerte: Contenu protégé