Jani Beauchamp

Jani Beauchamp dans ses installations chez OmniChem, à Pointe-aux-Trembles.
« Wow, cool! » répondait Jani Beauchamp lorsqu’on lui a appris qu’elle était la prochaine candidate à faire l’objet de notre chronique mensuelle. Diplômée de L’Institut de technologie agroalimentaire (ITA) en transformation des aliments, elle a franchi la porte d’entrée d’OmniChem après avoir respecté un pacte de relève avec son père : combiner cinq ans de travail-études dans le domaine avant de joindre son équipe.  Depuis l’été dernier, Jani est officiellement copropriétaire du fabricant-distributeur de produits de lavage et d’assainissement destinés principalement au secteur agroalimentaire. Celle qui adore «rencontrer des gens et transmettre son savoir, car au-delà de la vente, on fait du service-conseil», admet avoir racheté des parts plus tôt que prévu en vertu de la conjoncture de la compagnie. Une décision qu’elle accueille comme un défi stimulant plutôt qu’apeurant. En vérité, sa seule crainte devant ce défi à relever était de ne savoir concilier travail et famille, avoue la jeune mère d’une…
error: Alerte: Contenu protégé