Des variétés patrimoniales à intégrer au potager

Le frère Armand Savignac et des plants de la tomate rose Dufresne Savignac qu’il a créée à Joliette au début du siècle dernier.
Il y a plusieurs raisons de cultiver des variétés patrimoniales de fruits et de légumes au jardin. Pour profiter du fait qu’elles sont particulièrement adaptées à notre terroir, pour perpétuer des plantes qui dépendent de notre bon vouloir pour exister, mais aussi pour redécouvrir des goûts et des histoires oubliées. Au lieu d’acheter à la quincaillerie des semences produites en Californie ou en Italie, pourquoi ne pas les commander chez des semenciers québécois? « Quand on sème une graine d’une plante qui été développée dans un climat chaud, elle se retrouve un peu perdue une fois rendue ici. Les semences produites ici sont adaptées aux particularités de notre climat depuis des générations. Le plant va se développer mieux et être plus résistant aux maladie, ce qui simplifie le travail du jardinier,» explique Yves Gagnon, qui produit des semences patrimoniales et mène des travaux horticoles depuis 40 ans dans ses Jardins du…

LE CONTENU QUE VOUS DÉSIREZ LIRE EST RÉSERVÉ À NOS MEMBRES.

Voir les offres d'abonnement

Vous êtes déja abonné ? connectez-vous

_________________

Pourquoi payer pour du contenu ? 

En cette ère numérique, vous avez l’habitude d’avoir accès à du contenu gratuit car financé autrement que par abonnement. Soit par la publicité ou des partenariats. Chez Bières et Plaisirs, nous avons décidé d’offrir un média web indépendant, sans aucun partenariat public ou caché. Toutes nos chroniques, dégustations ou critiques sont neutres et objectives. Cette décision a un prix, celui de payer nos collaborateurs, chroniqueurs et fournisseurs avec le revenus de nos abonnements.

error: Alerte: Contenu protégé