• À découvrir : en couple, en famille ou entre amis
  • Durée du voyage : 3 à 7 jours
  • De Montréal : voiture (5 h 30 par la 401; 7 h 30 par la 417)
  • Transport urbain conseillé : métro, tramway et autobus

Avec près de trois millions d’habitants, Toronto est la plus grande ville du Canada et également la capitale ontarienne. Majoritairement anglophone, comme c’est le cas dans les grandes métropoles, on y entend régulièrement diverses langues dont le français à l’occasion. Chose certaine, qu’on parle anglais ou non, on y passe incognito, surtout avec une casquette des Jays! Côté bières locales, la région est en pleine explosion et les récents projets sont fort intéressants et audacieux.

Toronto est considérée comme une ville de premier plan dans le monde et peut se comparer sans complexe aux autres grandes métropoles à plusieurs égards. Sans surprise, de nombreuses entreprises canadiennes ont choisi d’y établir leur siège social dans des secteurs telles la finance, les télécommunications, l’informatique et la recherche médicale.

Ironiquement, Toronto fut initialement un fort français du nom de fort Rouillé fondé en 1750 et abandonné quelques années plus tard. Au cours de la Révolution américaine, plusieurs colons britanniques loyalistes fuient les provinces américaines instables et se réfugient dans la région. En réponse, les autorités britanniques choisissent en 1791 de diviser la Province de Québec en deux parties, soit le Haut-Canada et le Bas-Canada.

C’est d’après la rivière Toronto, aujourd’hui devenue la rivière Humber, qu’est éventuellement dénommée la ville en 1834; le mot Toronto signifiant « l’endroit où les racines des arbres trempent dans l’eau » dans une langue mohawk.

La gastronomie

Certains estiment que Toronto pourrait être la prochaine destination culinaire mondiale. On y retrouve évidemment plusieurs restaurants réputés et des chefs de renommée internationale n’hésitent plus à venir s’y établir. On retrouve parmi les restaurants les plus appréciés, toutes catégories confondues : Scaramouche, Alo, Pai Northern Thai Kitchen, Richmond Station, Byblos, George, The Elm Tree, Canoe et Momofuku Daisho. À l’image de la ville, l’offre gastronomique de la ville est multiculturelle, notamment les influences asiatiques, caribéennes, moyen-orientales et européennes. De façon assez généralisée, les établissements bière font un effort supplémentaire pour offrir une cuisine qui se distingue et qui renouvelle les plats typiques de brasseries. Le poulet frit y était particulièrement en vogue lors de notre passage.

La bière

Côté bières, la ville n’a plus rien à envier; les projets de brasseries se multiplient et dans la majorité des cas, c’est fort réussi. On en retrouve aussi pour tous les goûts avec des endroits qui n’hésitent pas à exploiter une influence brassicole précise, notamment WVRST qui mise à fond sur les produits allemands.

D’autres mettent de l’avant les inspirations belges et, évidemment, plusieurs suivent les tendances de nos voisins du sud avec des offrandes houblonnées, sures et pleines de créativité. Si Bellwoods Brewery jouit actuellement d’une superbe réputation bien méritée, avouons-le, la ville compte également sur quelques établissements classiques, notamment Steam Whistle, ouverte et indépendante depuis 2000, qui propose sa Lager que l’on retrouve un peu partout dans la ville.

On ne peut passer sous silence Mill Street Brewery, la réputée brasserie torontoise fondée en 2002 et demeurée indépendante jusqu’à son rachat par Labatt en 2015. La brasserie a cumulé de multiples honneurs au fil des ans. Parmi les plus récents endroits qu’on n’a pu inclure dans nos sélections, mentionnons Left Field Brewery, Beerbistro, Folly Brewpub et, bien sûr, Godspeed Brewery, sur laquelle vous avez pu en apprendre davantage en page 29 de ce numéro.

Transport

De Montréal, en optant pour la 401, la route est longue et peut être fastidieuse, mais s’avère beaucoup plus rapide que la 417. Évidemment, cette seconde option propose un passage à Ottawa si le temps le permet évidemment. Surveillez régulièrement le prix des vols; de bonnes offres sont souvent disponibles et vous permettront de gagner beaucoup de temps et surtout de rendre le trajet beaucoup plus agréable. Une fois à destination, le fait d’avoir votre propre véhicule pourrait aussi être agaçant alors que le stationnement peut s’avérer problématique à bien des endroits et, c’est sans parler du trafic… Le transport en commun sur place est fort efficace et pas trop coûteux.

Sécurité

Toronto est souvent considérée comme l’une des grandes villes les plus sûres en Amérique du Nord. Évidemment, comme elle est une métropole, on peut facilement s’y sentir petit, surtout si on n’a pas l’habitude des grandes villes. Néanmoins, son côté multiethnique fait en sorte qu’on ne s’y sent pas étranger. Il n’y a pas vraiment de quartiers dangereux à éviter, mais comme pour la majorité des grandes villes, certains secteurs sont moins recommandables tard en soirée.

À découvrir

Visite – Les districts et quartiers

On ne peut visiter Toronto sans explorer les divers districts qui la composent. Chacun d’entre eux offre des activités intéressantes et une identité propre qui fait la fierté des Torontois. Le Entertainment District au bord de l’eau est évidemment un incontournable, tout comme le prisé Distillery Historic District, où votre gourmandise vous mènera à coup sûr. On y retrouve d’excellents restaurants pour toutes les bourses. Le quartier chinois est aussi un incontournable. Sans cesse grandissant, il propose des commerces de toute sorte, certains forts authentiques, d’autres plus étranges…

Divertissement –Le sport professionnel

Les amateurs de sports professionnels seront servis à Toronto, surtout ces derniers mois alors que les équipes de la ville font belle figure, tant les Blue Jays, les Maple Leafs, les Raptors, les Argonauts et le Toronto FC. Profitez de votre passage pour sortir voir un match. Mais planifiez bien votre sortie; certains billets sont très recherchés! Partisan de hockey, Toronto abrite le fameux Temple de la renommée du hockey. Un passage en vaut la chandelle, ne serait-ce que pour se prendre en photo en compagnie de la précieuse Coupe Stanley qu’on n’est pas près de revoir de sitôt dans la province…

Culture –Musées et sites historiques 

Sans surprise la ville regorge aussi de musées et de divers endroits à visiter. L’Aquarium de Ripley est notamment un des endroits appréciés des touristes. On y retrouve plusieurs activités et plus de 16 000 animaux marins. Le Musée royal de l’Ontario est également un endroit à considérer. Il s’agit du plus gros musée sur les cultures du monde et l’histoire naturelle. Finalement, le château de Casa Loma, créé par l’architecte Edward James Lennox, combine divers styles architecturaux et compte 98 pièces en plus d’un jardin. Il fut utilisé à quelques reprises au cinéma et à la télévision, notamment dans la série X-Men.

Notre sélection bières

Bar à bières WVRST

Dans une ambiance festive, ce bar se veut une reproduction d’un biergarten allemand avec ses multiples lumières suspendues et ses tables longues en bois. Le choix de bières y est fort intéressant avec de grands classiques allemands ainsi que des offrandes de microbrasseries plus locales. Le choix de nourriture est plus limité, mais est en lien avec le concept de la place. Saucisses de toutes sortes et frites au gras de canard valent presqu’à elles seules le détour! Parfait pour une sortie en groupe.

609 King Street West

wvrst.com

Brouepub Indie Alehouse

Plus récente, cette microbrasserie propose un look très moderne qui plaira assurément aux hipster. On y retrouve 12 tap dont une ligne habituellement dédiée à un invité de taille. La sélection est variée et au goût du jour. Parmi les bières goûtées, la Imperial IPA, au sympathique sobriquet Cock Puncher, fut la plus appréciée. La majorité des IPA de la brasserie y font d’ailleurs bonne figure. À l’ardoise, la sélection est assez classique, mais plutôt alléchante, proposant notamment quelques délicieux burgers, poulet frit et pizza.

2876 Dundas Street West

indiealehouse.com

Bar à bières Birreria Volo

La petite soeur du défunt Bar Volo propose une sélection de bières en fût imposante et assez complète; tous les styles étant bien représentés. Les bières disponibles en bouteille sont aussi soigneusement sélectionnées avec notamment plusieurs produits de renommée, dont Cantillon. On peut d’ailleurs commander au verre certaines bières sélectionnées dans la Cantina; une option fort intéressante. Poulet frit, paninis, sardines, charcuteries et fromages composent l’offre de nourriture, ce qui est suffisant pour nous y faire passer un bon moment.

612 College Street

birreriavolo.com

Brouepub Bellwoods Brewery

Dans ce vieux garage renippé et converti en microbrasserie, de la délicieuse bière se brasse, le tout parmi divers styles en vogue. L’ambiance est conviviale et idéale pour sortir en couple ou petit groupe. Lorsqu’on y passe un peu de temps, on peut vraiment sentir l’engouement pour l’endroit. Le menu est, quant à lui, audacieux et mise sur les plats à partager. Certains de ceux-ci, notamment la pieuvre grillée, sont sublimes! Les bières – souvent explosives – sont au goût du jour. La Jelly King est un incontournable à découvrir.

124 Ossington Avenue

bellwoodsbrewery.com

Brouepub Bar Hop Brewco

Dans une ambiance industrielle, cette version brouepub du Bar Hop propose trois planchers, dont une superbe terrasse roof top des plus prisées en été. Sont offerts près de 35 produits sur les pompes dont quelques-unes de leurs réalisations ainsi que certaines de microbrasseries locales et d’ailleurs. L’offre en cuisine est également fort alléchante, couvrant les classiques de brasseries, mais le tout apprêté avec une touche inusitée et soignée. Le Buttermilk Fried Chicken est absolument délicieux et en vaut amplement la peine.

137 Peter Street

barhopbar.com