C’est dans un souffle de stupéfaction et de désolation que l’Association des microbrasseries du Québec perd aujourd’hui un membre. Plus tôt ce matin, la multinationale Molson a annoncé l’achat de la microbrasserie Le Trou du Diable à Shawinigan. Selon les règlements de l’AMBQ, cette transaction retire de facto le privilège de membre à la microbrasserie.

Le président de l’AMBQ, Frédérick Tremblay, s’exprime en ces termes : « C’est dommage… Le Trou du diable est impliqué depuis de nombreuses années dans le développement des microbrasseries au Québec. Isaac Tremblay était d’ailleurs au conseil d’administration de l’Association. Souhaitons seulement que les valeurs qu’ils ont défendues pendant si longtemps continuent d’être appliquées et que cette acquisition pas Molson n’aura pas pour but de détruire ce à quoi Le Trou du diable a contribué à construire, c’est-à-dire une industrie de microbrasseries québécoises fleurissantes. ».

Dans la dernière décennie, l’industrie des microbrasseries a connu une croissance appréciable passant d’environ 4,5% de parts de marché en 2007 à près de 10% en 2017. L’engouement des consommateurs pour nos produits ne cesse d’augmenter. « Un de nos prochains défis d’industrie est d’améliorer notre communication vis-à-vis les consommateurs pour éclairer leur choix et identifier clairement les microbrasseries qui sont une propriété indépendante vs celles qui sont en réalité détenues par des géants » ajoute M. Tremblay.

À propos de l’AMBQ
L’Association des microbrasseries du Québec a pour mission de regrouper les microbrasseries du Québec, promouvoir et défendre leurs intérêts communs. Créée en 1990, l’AMBQ représente plus de 110 microbrasseries sur le territoire ainsi que 90% de la bière microbrassée au Québec.

NDLR: Bières et Plaisirs a reçu ce communiqué de l’AMBQ et le diffuse dans son intégralité.