AB-Inbev, de plus en plus agressive sur le marché de la bière artisanale.

Si vous suivez l’actualité de la bière artisanale sur les réseaux sociaux, vous aurez remarqué que ceux-ci s’affolent depuis quelques semaines. La raison est fort simple : Ab-Inbev, le plus grand groupe brassicole au monde, rachète à un rythme effréné des brasseries artisanales partout dans le monde. En fait, ce phénomène est particulièrement observable dans les marchés où la bière de « microbrasserie » est en réelle augmentation, nommons les États-Unis, le Canada et, nouvellement, l’Angleterre, par exemple. Sur le sol américain, l’acquisition la plus connue est sans aucun doute celle de Goose Island Beer Co, rachetée en 2010 et aujourd’hui distribuée ou brassée sous licence dans des très nombreux états ou provinces du continent américain. Mais nommons également Blue Point Brewing Co., 10 Barrel Brewing, Elysian Brewing Co. and Golden Road Brewing aux États-Unis. Sans oublier Mill Street, rachetée par Labatt (proprieté de Ab-Inbev au Canada depuis 1995) en Ontario et tout…

LE CONTENU QUE VOUS DÉSIREZ LIRE EST RÉSERVÉ À NOS MEMBRES.

Voir les offres d'abonnement

Vous êtes déja abonné ? connectez-vous

_________________

Pourquoi payer pour du contenu ? 

En cette ère numérique, vous avez l’habitude d’avoir accès à du contenu gratuit car financé autrement que par abonnement. Soit par la publicité ou des partenariats. Chez Bières et Plaisirs, nous avons décidé d’offrir un média web indépendant, sans aucun partenariat public ou caché. Toutes nos chroniques, dégustations ou critiques sont neutres et objectives. Cette décision a un prix, celui de payer nos collaborateurs, chroniqueurs et fournisseurs avec le revenus de nos abonnements.

error: Alerte: Contenu protégé