Signa Faciens in Terra « Faisant sa marque sur terre »

Luc Boivin devrait être vice-président d’une entreprise de systèmes d’automatisation spécialisée dans le domaine brassicole sur la Rive-Nord de Montréal. Mais quelque part sur son chemin, l’influence de son entourage a eu le dessus et l’a plongé dans un cercle vicieux d’eau, de céréales, de levure et de houblons. La chute fut si vertigineuse que c’est finalement comme brasseur à plus de 3 heures de la métropole qu’il a choisi de faire sa marque. Électromécanicien industriel de formation, Luc a été embauché chez Boréale vers 1992 pour faire de la maintenance d’équipements dans l’usine. Ses connaissances allaient s’avérer un précieux atout pour la jeune brasserie. De son côté, il était tanné de vendre des produits d’automatisation et avait envie de quelque chose d’un peu plus manuel. Il ne connaissait rien à la bière, mais à quoi bon? Comment avez-vous commencé à brasser de la bière ? Je me rappelle avoir…

LE CONTENU QUE VOUS DÉSIREZ LIRE EST RÉSERVÉ À NOS MEMBRES.

Voir les offres d'abonnement

Vous êtes déja abonné ? connectez-vous

_________________

Pourquoi payer pour du contenu ? 

En cette ère numérique, vous avez l’habitude d’avoir accès à du contenu gratuit car financé autrement que par abonnement. Soit par la publicité ou des partenariats. Chez Bières et Plaisirs, nous avons décidé d’offrir un média web indépendant, sans aucun partenariat public ou caché. Toutes nos chroniques, dégustations ou critiques sont neutres et objectives. Cette décision a un prix, celui de payer nos collaborateurs, chroniqueurs et fournisseurs avec le revenus de nos abonnements.

error: Alerte: Contenu protégé