La gorgée contagieuse

Toute jeune, Catherine Foster a plongé les lèvres dans une étrange bière africaine du Burundi. Comme pour son père, cette gorgée s’est avérée déterminante sur son destin. Passionnée de culture, de saveurs et de terroir, elle est aujourd’hui l’une des rares brasseuses de la scène brassicole québécoise. Fière de mettre ses valeurs à l’avant-plan de sa brasserie, elle est heureuse de perpétuer le projet de son père, la Korrigane. Au début des années 90, Jean Foster, le père de Catherine, se met à brasser de la bière suite à son retour d’un périple de trois ans en Afrique où il…

LE CONTENU QUE VOUS DÉSIREZ LIRE EST RÉSERVÉ À NOS MEMBRES PREMIUM

Voir les offres d'abonnement

Vous êtes déja abonné ? connectez-vous

Accueil
Mur
Calendrier
Blogue
Mon Compte