Le houblon

le houblon (Humulus lupulus) est une plante de la famille des cannabinacées. elle fait partie intégrante de sa définition. Sans houblon, la bière n’est pas bière.

La levure Lager

Vers 1840, les premières Lagers modernes furent commercialisées, avant même la découverte de la levure, puisque c’est en 1857 seulement que Louis Pasteur prouva son existence. C’est d’ailleurs en son honneur que fut nommée, en 1870, la saccharomyces pastorianus, qui est l’espèce des levures Lager

Brasser pour le cellier

Après la dégustation de quatre millésimes différents de la Bigfoot Barleywine de Sierre Neveda avec Éric Tremblay, Francis a eu envie de parler grosses bières et cellier.

À l’attaque ! (troisième partie)

Mathieu nous invite ce mois-ci au brassage tout grain

Le rinçage (dernière partie)

Après avoir exploré le rinçage par lot (batch sparge), voici maintenant le tour du rinçage en continu (fly sparge). Voyons ensemble l’équipement et les méthodes pour bien l’exécuter.

Le brassage maison, un hobby en ascension

Fabriquer son propre alcool a toujours fait partie de la tradition au Québec, tout en restant un peu tabou. On a tous aussi l’image...

L’eau

À prime abord, l’eau est un ingrédient qui peut sembler anodin. Pourtant, en s’y penchant un peu on s’aperçoit qu’il s’agit plutôt d’un élément primordial à la bière

Développer ses recettes

Parmi les joies du brassage maison, réussir à développer ses propres recettes est probablement la plus gratifiante.

Brassage, la Première Fois

Quand vient le temps de concevoir ou choisir une première recette, l’étendue des possibilités est vaste. Le danger qui guette le débutant, planté devant cet horizon de possibilités, c’est d’essayer de tout faire et tout essayer en même temps.

À l’attaque ! (dernière partie)

Après avoir vu les différentes techniques avec extraits, par trempage et Brew in a Bag, nous voilà enfin rendus à la technique la plus complexe: le brassage tout grain.

Ébullition et refroidissement

Nous voici enfin rendus à l’étape cruciale de la transition entre la partie chaude (hot side) du brassage et la partie froide (cold side). Entre en jeu l'ébullition et le refroidissement

Vous débutez ? Dépensez intelligemment

Il y a autant de types d’équipements qu’il y a de brasseurs. Lorsque vient le temps de conceptualiser son équipement de brassage, il peut donc être difficile de savoir par où commencer.

Les bières fumées

La fumaison fait partie de l’histoire humaine depuis des millénaires. Le malt n’y a pas échappé ...

Les levures, typiques et moins typiques

Pendant des siècles, sinon des millénaires, la fermentation était vue comme un phénomène mystique, une action divine, un cadeau des dieux. Plus tard, on...

Brasser léger : les bières d’été

Tout brasseur maison qui voit le soleil se pointer a inévitablement l’envie soudaine de brasser une Session IPA ou une Kölsh, alors allons-y

La cuve d’empâtage (première partie)

La principale particularité du brassage tout grain réside dans la création du moût depuis la céréale véritable. Il est donc nécessaire au brasseur maison...

Je n’oublierai jamais ma première fois

Quand je bois une bière, je prends toujours plaisir à la regarder pour voir sa couleur sous l’effet de la lumière, la sentir, voir...

Single Malt and Single Hop (SMaSH)

Les SMaSH, très populaires depuis quelques années auprès des amateurs et des professionnels, regroupent toutes bières brassées avec un seul type de malt et un seul type de houblon.

La Levure, Impossible de s’en séparer…

qu’est-ce qu’on connait vraiment de la levure, de son rôle et de son impact ? Ce premier article d’une série de quatre sur les ingrédients de la bière démystifiera le tout.

Brasser fruité

Bien que plusieurs fruits se prêtent bien aux styles de bières légères, fruitées et désaltérantes, il existe un éventail de possibilités beaucoup plus large avec lesquelles les brasseurs peuvent s’amuser.

Juste ce qu’il faut… ou plus ! – Les Houblons (1re partie)

Qui est le cabochon qui a dit que la modération avait bien meilleur goût ? En ce qui a trait au houblon, ça ne s’applique pas vraiment ; du moins, c’est mon opinion et je la respecte !

Les blondes

L’appellation « blonde » est aussi vaste que floue. Ce style-couleur regroupe plusieurs types de bières, qui sont ironiquement dans les plus difficiles à brasser correctement.

À l’attaque ! (Première partie)

Avant de se lancer, il vaudrait mieux d’abord bien identifier sa cible. Dans cette série de chroniques, Mathieu nous décrit différentes techniques de brassage et tenterai ainsi d’éclairer vos choix.

La cuve d’empâtage (dernière partie)

Il nous reste maintenant à couvrir un élément essentiel au travail de cette cuve, le dispositif qui permettra la séparation des drêches solides et du moût liquide.

Parlons fût de chêne

C’est bien beau les fûts de chêne, mais à quoi ça sert, à part que ma bière me coûte plus cher?

Brasser avec style

Aujourd’hui, ces styles sont pour les brasseurs des sources d’inspiration, de référence, de contrôle, d’évaluation…ou de frustration!

Petites bières pour grandes soifs

Ce que les américains appellent les session beers, semblent de plus en plus intéresser les gens. On sent un certain (timide) bourdonnement au niveau de ces styles au Québec. Cependant, il existe encore un préjugé défavorable envers ces bières

Équipement: À l’attaque ! (Seconde partie)

Les extraits de malt et les concentrés. Avant de se lancer, il vaudrait mieux d’abord bien identifier sa cible. Or, les techniques de brassage possibles sont nombreuses et diffèrent grandement selon vos besoins.

Le rinçage (première partie)

Rinçage par lot, rinçage en continu, parti-gyle, tout ça peut paraitre sorcier pour l’apprenti! Voyons ensemble quelques exemples d’équipements et les techniques qui y correspondent.
Soirees_300_250
PUBLICITÉ
Ateliers_300_250