En entrant dans le resto-pub du quartier Griffintown, on ne peut qu’apprécier l’endroit ouvert aux accents industriels où la magnifique terrasse en annexe est située sur l’intersection des rues Ottawa et William. Notre passage nous a permis de goûter quelques récentes recettes ainsi que de redécouvrir les classiques de la brasserie dont plusieurs soulignent également leur dixième année. Nous avons demandé au brasseur de sélectionner quatre produits afin de vous les faire connaître et de vous inciter à aller sur place les découvrir.

En entrant, on est loin de se douter de l’ampleur de la brasserie adjacente bien dissimulée et qui témoigne des diverses phases d’agrandissement au fil du temps. Prochainement, une fois le réaménagement complété, le système de brassage regagnera sa place de choix tout juste de l’autre côté de la vitrine à l’entrée prévue pour mettre en valeur le travail du brasseur.

La brasserie parviendra également à proposer plus de produits, notamment certains de ses classiques qui ont été délaissés ces derniers temps en raison de la difficulté à répondre à la demande qui a fortement augmenté.

Parmi les traditionnelles, on retrouve notamment l’une des premières bières Session à voir le jour au Québec, la London Ruby qui est aujourd’hui devenue la Loxley, une Mild qui titre maintenant 4 %; la Griffintown, une Ale blonde à 5 %, s’avère la bière phare et une fierté montréalaise; la Vanderbull est une Witbier des plus classiques titrant 4,5 %; la Chi, également à 4,5 %, s’avère aussi une Witbier, mais inspirée de l’Asie avec ses arômes de gingembre et de citronnelle.

En plus de la IPA dégustée, la plus récente gamme de IPA baptisée L’aMer comporte une Session IPA à 4 % et une Double IPA à 9,2 %. La Goudy, un Dry Stout à l’azote à 5 % figure dans les spécialités de la brasserie tout comme la récente Réserve, une Hefeweizen bio brassée exclusivement pour La Cage. 

La brasserie a aussi proposé des produits osés au fil du temps et parions que ceux-ci reviendront sur les pompes dans un futur proche. Pensons à la Ghosttown, un Stout à l’absinthe à 5 % où des notes anisées, vanillées et rôties s’entremêlent; la Millésime, une bière d’inspiration belge à 10 % brassée une fois l’an; le Barley Wine, à 10 %, costaud, malté et houblonné et même; la Chihuahua, une Lager à 3,5 % aromatisée à lime et créée dans le but de concurrencer la Bud Lime à l’époque.

Quatre bières dégustées

Saison de l’île – Saison houblonnée – 6,1 %

Description 

Blonde pâle, légèrement voilée et enfouie sous un col blanc persistant, elle propose un nez très invitant de houblons aromatiques américains parsemé de discrètes notes de levure Belle Saison. En bouche, son effervescence met en évidence le bel équilibre de saveurs fraîches aux nuances de malts et de conifères jusqu’à sa finale franche, désaltérante et complexe.

Inspiration 

En mai 2018, IGA souhaite obtenir une bière exclusive, mais laisse carte blanche à la brasserie quant au style. Brasseur de Montréal voulant justement ajouter une Saison à sa gamme, l’équipe choisit de s’amuser avec les houblons El Dorado et Mosaic pour la création d’une version Nouveau Monde qui laisse une place de choix aux houblons américains. 

Yorktown – Pale Ale américaine – 5,2 %

Description 

Blonde aux reflets orangés, elle est légèrement trouble et se couvre d’une belle mousse compacte qui tient en place. Au nez, les houblons aromatiques s’amusent sur des pointes citronnées, florales, résineuses et agrumes. En bouche, la belle douceur des malts appuie à merveille les houblons; les deux vivant en harmonie dans une finale douce et amère bien plaisante.

Inspiration 

Créée à l’automne 2017, elle tient son nom d’une ville américaine marquante dans l’indépendance des États-Unis. Avec ses Cascade, Mosaic et Willamette, elle s’avère une ode aux cultivars américains brassée pour le travailleur en quête de sa dose de houblons sur l’heure du lunch sans compromettre l’apport des malts qui équilibre le tout. Une American Pale Ale des plus classiques offerte uniquement en caisse mixte.

L’aMer IPA – IPA – 6,8 %

Description 

Au sommet de sa robe blonde aux reflets dorés est sis un col blanc immaculé, compact et tenace dont nous gardons quelques dentelles en souvenir. Au nez, des parfums houblonnés intenses et résineux nous laissent entrevoir la suite qui se traduit en bouche par une douceur maltée dominée par des pointes d’agrumes et de conifères. Sa finale amère, sèche et bien résineuse contraste à souhait avec la délicatesse de ses dentelles toujours présentes.

Inspiration 

Initialement apparue à l’automne 2014 en tant que Docker IPA, cette IPA à l’américaine met aujourd’hui en vedette les houblons Citra, Centennial et Bravo. Ce fut longtemps la bière la plus populaire de la brasserie; elle trône maintenant au second rang. À l’été 2018, son nom a changé alors que les bières houblonnées de la brasserie ont été regroupées sous l’appellation L’aMer.

Black Watch – Scottish Ale – 4,7 %

Description 

Brune aux reflets rougeâtres, elle se couvre d’une mousse blanc crème qui nous délaisse tranquillement. Des arômes de vanille, de sucre brun et de grains rôtis nous invitent à y plonger les lèvres. En bouche, elle est légère et facile à boire, mais demeure néanmoins généreuse avec des arômes de pain grillé et des pointes de caramel brulé, le tout enveloppé dans une onctuosité vanillée.

Inspiration 

Parmi les premières recettes de la brasserie, elle a fait son apparition sur les tablettes à l’automne 2008. Elle visait à représenter l’Écosse et la Scottish Ale sous le regard d’un joueur de cornemuse, ami des propriétaires. Son image a été revampée depuis, mais elle arbore toujours fièrement le tartan, ce motif bien propre aux Écossais.