À la fin novembre 2017, de passage dans la région de la Capitale nationale, nous avions donné rendez-vous à des amis habitant Ottawa qui souhaitaient nous faire découvrir une nouvelle microbrasserie : la Brasserie du Bas-Canada à Gatineau. Ce nouveau repaire brassicole, mené par Gabriel Girard Bernier et Marc-André Cordeiro Lima, venait tout juste d’ouvrir ses portes une semaine plus tôt…

Malgré l’ouverture récente, l’endroit était bondé et l’effervescence palpable. C’est dire à quel point nous étions excités de nous y attabler. Accueillis de façon chaleureuse par les deux proprios qui avaient pris le temps de nous faire visiter la brasserie, nous avions été séduits par notre expérience, tant par les bières, la nourriture que l’ambiance. 

Presqu’un an plus tard, le succès de la petite entreprise ne se dément pas. La Brasserie du Bas-Canada est LA microbrasserie qui a le plus fait parler d’elle en 2018. Pas étonnant que nous avions si hâte d’y retourner, un périple qui s’est finalement concrétisé au début d’octobre.

Une offre houblonnée

En une année d’existence, la Brasserie du Bas-Canada s’est taillé une solide réputation avec ses IPA et Double IPA savamment houblonnées dont les canettes s’envolent rapidement dans les dépanneurs spécialisés. Nous optons pour la Los Tabernacos mangue, un Milshake IPA fort populaire mettant en vedette les houblons Citra et Mosaic. Avec sa délicate amertume, ses arômes fruités et son agréable texture en bouche, elle mérite sa renommée. 

Notre accompagnateur débute avec Su’A Kölsch, une Kölsch mettant l’emphase sur les houblons américains, les fruits tropicaux et la tangerine. Et fera ensuite le tour de la carte en dégustant les diverses variantes de l’Hypa, le Porter américain Oscar Porterson, la Grisette 1791 ainsi que le Vin d’orge Papillon de nuit – 2 AM. Notre garçon se régale, quant à lui, avec le soda artisanal aux bleuets de Jack’s Soda.

Des Vilains garçons pas vilains du tout!

Depuis son ouverture, la Brasserie du Bas-Canada est associée avec Les Vilains garçons, un restaurant réputé de Gatineau. Avec leur tout petit comptoir à aire ouverte situé au fond de la microbrasserie, Les Vilains garçons gèrent le volet restauration de main de maître et font presque des miracles. Ne soyez donc pas surpris si le menu ne compte que quelques plats.

On y déguste une spectaculaire assiette de charcuteries faites maison où prosciutto, rillettes, coppa, saucisses, pâté de porc, terrine et autres délices sont présentés sur un rondin, parfois sur un plateau étagé. Ou un sandwich Arnold Reuben mettant à l’honneur une savoureuse poitrine de bœuf, du pain de seigle bien goûteux et fromage fondu. Chaque dimanche, on peut aussi opter pour l’assiette du QB, un plat très copieux comprenant délicieux chili et nachos, côtes levées, divine saucisse et choucroute.

Il est plus qu’évident que la Brasserie du Bas-Canada fera désormais partie de nos destinations incontournables lors d’un séjour dans la Capitale nationale. Nous avons déjà hâte d’y retourner! En attendant, on patiente en tentant de mettre la main sur quelques-uns de leurs produits dans les dépanneurs spécialisés montréalais.

Bières 

11 bières brassées sur place offertes au menu. Le menu peut en compter jusqu’à 14. Pinte (16 oz) ou verre (12 oz) : 7 $ selon la bière choisie, galopins (5 oz) : 3 $ et 3,50 $ aussi offerts. Canettes pour emporter : 5,99 $.

Autres alcools 

Aucun.

Boissons sans alcool 

Bière sans alcool, sodas artisanaux, Perrier.

Nourriture 

Pintxos : œufs dans le vinaigre, légumes marinés, huîtres, popcorn au caramel, etc. : 3 $ chacun. Assiettes : plateau de charcuteries maison, plateau de fromages, ramens, tacos, sandwichs divers, chili et chips, etc. : de 13 à 32 $. Le menu, concocté par Les Vilains garçons, varie régulièrement.

Clientèle 

Beaucoup de jeunes dans la vingtaine, venus en couple ou entre amis, quelques familles.

Ambiance 

L’endroit est populaire et le local de petite taille, donc il faut parfois attendre pour y obtenir une table. L’ambiance est animée, mais on peut facilement discuter sans devoir crier, et même socialiser avec ses voisins de table.

On aime 

Les excellentes bières, les excellents plats joliment présentés, le côté sans prétention de l’endroit, l’accueil des propriétaires.

On aime moins 

Un menu de nourriture un peu limité, le prix des canettes est le même que dans les dépanneurs de bière spécialisés.

À noter 

Les enfants sont les bienvenus.

Brasserie du Bas-Canada, 455, rue de la Gappe, local 103, Gatineau (819) 525-6162
brasseriebascanada.com, facebook.com/brasseriedubascanada/