Il y a à peine une quinzaine d’années, l’américaine Dogfish Head embouteillait pour la première fois sa 90-Minute IPA; une India Pale Ale houblonnée sans arrêt pendant 90 minutes lors de l’ébullition. L’étiquette de l’époque, sur des bouteilles de 750 ml, mettait en vedette un vieil homme, bête de foire, se rentrant un gros clou dans le nez à l’aide d’un marteau. Le message était clair : vous en voulez du houblon? Cette bière en a tellement qu’elle va vous faire mal. Pourtant, de nos jours, cette Imperial IPA serait considérée comme plutôt maltée et sucrée si on la comparait aux récentes versions conçues en Nouvelle-Angleterre. 

L’univers de la IPA évolue à un rythme effréné. L’acronyme « IPA » est si utilisé en Occident qu’il est en quelques sortes devenu un adjectif désignant « fortement houblonné ». On se retrouve donc avec une panoplie de variations sur ces India Pale Ale originales et, même pour un féru dégustateur, il se peut qu’on s’y perde à l’occasion. Alors concrètement, en bouche, quelle est la différence entre ces diverses itérations de la IPA? Voici un court résumé pour vous aider à démystifier le tout.

West Coast IPA 

La IPA de la côte ouest américaine a tendance à être basée sur des céréales caramélisées ou miellées équilibrées, ou même dominées, par un fort apport de variétés de houblon développés au 20siècle dans le nord-ouest du pays (états de Washington et de l’Oregon). Ces houblons partagent de puissants parfums de fleurs et d’agrumes, mais s’étalent aussi dans une amertume sapinée intense. L’engouement pour les IPAs à l’américaine a commencé grâce à cette IPA de la côte ouest.

Yakima – Microbrasserie Le Castor

Description 

Des aiguilles de conifère et une salade d’agrumes s’expriment de façon claire et nette dans un corps délicat arrondi par quelques céréales biscuitées. 

Appréciation 

Rapidement devenu un classique québécois, cette IPA inspirée des meilleurs exemples de la côte ouest peut se targuer d’avoir mis la barre très haute pour toute autre brasserie désirant offrir une IPA de calibre et ce, à bon prix.

NEIPA / North East IPA / New England IPA

Une variation à l’apparence beaucoup plus pâle et voilée que la West Coast IPA, avec un accent sur les arômes de houblon fortement fruités. Fruits de la passion, ananas, agrumes, toutes les allusions aux tropiques y passent, le tout dans un corps passablement juteux, un peu moins amer que sa grande sœur de l’ouest. Ceci dit, ironiquement, les houblons mis en valeur dans cette IPA du nord-est des États-Unis proviennent aussi de la côte ouest américaine (et de l’Océanie). Mais ils ont surtout été développés au 21e siècle.

Ta Meilleure – Lagabière 

Description 

Des ananas, des mangues et de la pulpe d’orange sont équilibrés par des résines sapinées et un corps douillet, presque juteux.

Appréciation

Certainement une des meilleures IPA produites au Québec pour ceux qui, avec raison, adorent ce qui se brasse chez nos voisins vermontois. De l’arôme au corps, c’est à s’y méprendre!

Brut IPA

Une bière très sèche (qui n’a donc presque plus de sucres résiduels) pour laquelle l’accent est mis sur le parfum de houblon fruité et non sur l’amertume. Idéalement, la gazéification devrait être plus élevée que la IPA moyenne, mais ce n’est pas toujours le cas pour cette appellation à la mode, toute jeune encore.

IPA Cuvée Extra-Brut – MonsRegius

Description 

Sèche et raffinée, elle propose quelques mangues, de la goyave et même de la lime, soulevées par une gazéification piquante fort agréable.

Appréciation 

Voici probablement l’exemple québécois le plus fidèle à l’idée amenée par des brasseurs de San Francisco lorsqu’ils ont créé cette « Brut IPA ». Elle est toute en arôme, dénuée d’amertume et généreusement gazéifiée. Et c’est délicieux.

Double / Imperial IPA

Comme vous pouvez l’imaginer, c’est une version plus robuste, plus forte en alcool et en houblon, d’une IPA « régulière ». Il y a donc des Double NEIPA, des Double West Coast IPA, des Double Belgian IPA, etc.

Diable au Corps – Brasseurs du Temps

Description 

Luxueuse du début à la fin, c’est une Double IPA de type West Coast qui se déguste à petites gorgées, le temps d’admirer ses généreuses  rondeurs caramélisées et son parfum autant citronné que floral et résineux.

Appréciation 

Penchant vers le Barley Wine à l’américaine, cette Double IPA inspirée de la côte ouest nous rappelle que le style n’était pas né pour incarner un jus de fruits. On donne dans l’abondance, oui, mais autant dans les malts que les houblons.

Néron – Brasserie du Bas-Canada

Description 

De la goyave bien laiteuse semble enrober des jus d’orange et d’ananas dans cette Double NEIPA, créant un ensemble hyper fruité sans qu’aucun véritable fruit ne fasse partie de la recette. Fascinant! 

Appréciation 

Cette toute jeune brasserie maîtrise déjà les nouveaux standards de qualité du nord-est établi par les coqueluches des dernières années (Tree House, Trillium, etc.) et cette Double IPA symbolise aisément ce succès.

Belgian IPA

Cette version de la IPA est fermentée avec des levures d’origine belge et possède donc des notes fruitées et épicées typiques à ces ferments. Souvent, la IPA à la belge est aussi gazéifiée plus intensément, comme une Ale belge type, ce qui fait qu’on se retrouve avec une Ale blonde belge houblonnée comme une IPA américaine.

Laura – Vox Populi

Description 

Des levures bien expressives suggèrent bonbons et épices aux côtés des houblons vifs et fruités qui s’étalent longuement sur le palais en une savoureuse amertume.

Appréciation

Rafraichissante et complexe, voilà une belle juxtaposition de deux mondes brassicoles bien différents. Les notes fermentaires bien expressives de la Belgique rajoutent au vibrant potentiel des houblons du Nouveau Monde dans un tout étonnamment facile d’approche.

Session IPA

Une version moins forte en alcool, tout simplement. Elle peut être inspirée de la côte ouest, du nord-est, de l’Angleterre, etc. Tout est possible!

Boréale ISA des Chutes – Brasseurs du Nord

Description 

Une judicieuse structure de céréales rappelant la mie de pain supporte des houblons aux allures de conifère et de citron dans un corps léger et pétillant.

Appréciation 

Sans réinventer la roue, cette Session IPA incarne tout ce qu’on veut de la dénomination « Session » : peu d’alcool et des saveurs clairement exprimées dans un dosage axé sur la délicatesse et la grande buvabilité.

Milkshake IPA

Une IPA, très voilée comme la NEIPA, mais avec un ajout de lactose (le sucre du lait) et parfois même de vanille pour la rendre encore moins amère. Le profil final est donc plutôt sucré et plus juteux que la NEIPA. Un dessert tropical, disons.

Milkshake NEIPA – Le BockAle

Description 

La vanille et le lactose classiques de cette appellation sont équilibrés par une touche de verdure, de la mangue et du citron, le tout dans un corps crémeux à souhait.

Appréciation

Serait-ce le plus grand succès de cette brasserie de Drummondville? En tout cas, c’est difficile de ne pas tomber en amour avec cette Milkshake IPA étonnamment équilibrée et facile à boire.

English IPA / IPA à l’anglaise

Cette variation est peut-être moins en vogue ces temps-ci, mais ce sont pourtant les Britanniques qu’il faut remercier pour la IPA originale. Conçue à l’aide de cultivars de houblons poussant au Royaume-Uni, elle mise donc davantage sur des saveurs de feuille de thé, de bois et de bergamote, le tout équilibré par des céréales un peu miellées.

Ce n’est pas fini…

Il existe bien sûr d’autres variantes sur le style, comme la Black IPA, ressemblant beaucoup à la West Coast IPA mais avec des saveurs rôties en prime. Pour ce qui est de la White IPA, elle est  conçue avec une bonne portion de blé tandis que  la Red IPA est une version un peu plus caramélisée de la West Coast IPA. La Rye IPA profite, quant à elle, de l’apport du seigle pour lui octroyer une rondeur sucrée et épicée supplémentaire. Du côté de la Brett IPA, elle met en valeur ces levures brettanomyces aux saveurs sauvages et fermières, alors que la Sour IPA est bien évidemment acidulée… Et, on n’a pas encore parlé des IPAs aux jus de fruits! Ça donne presque le goût de s’enfoncer un clou dans le nez. Presque…

Disco Soleil – Dieu du Ciel!

Description 

Des céréales à peine miellées sont garnies de fruits tropicaux avant d’être scellées par une finale veloutée, juteuse et un tantinet résineuse.

Appréciation 

Les kumquats qui aromatisent cette IPA sont parfaitement harmonieux avec les houblons du Nouveau Monde choisis, rendant le parfum estival encore plus envoûtant. Rares sont les bières à la fois savoureuses et si faciles à boire.