… s’arrête là où commence celle des autres. Mais la notion qui sous-tend ce vieux proverbe est parfois difficile à mettre en pratique avec un verre de trop dans le nez, à l’extérieur de notre établissement favori, que ce soit sur la terrasse ou encore en train de fumer ou de vapoter sur le trottoir…

Le bruit

Tout d’abord, hormis les notions de civisme de base et de respect de son entourage, il y a certaines lois qui protègent la tranquillité et le sommeil des voisins d’un bar de quartier. La plupart des municipalités ont un règlement qui limite le bruit considéré déraisonnable pendant la nuit, même si les heures varient selon la ville et le niveau exact de tolérance est très souvent laissé à la discrétion de l’inspecteur. La Note d’instructions 98-01 sur le bruit semble être la seule référence provinciale qui spécifie une limite de bruit précise 40 ou 45 décibels selon le type de quartier, mais ce document n’est qu’un guide et n’a pas force de loi. Plusieurs bars et plusieurs municipalités vont afficher des messages demandant à la clientèle de respecter le voisinage, mais à moins d’abus flagrants, peu vont intervenir de façon musclée pour le faire respecter, les limites étant parfois floues ou méconnues.

La fumée

Qu’elle provienne d’une cigarette, d’une vapoteuse, d’un cigare ou de tout autre médium récréatif, la fumée de tabac est traitée de façon identique par la loi : interdit de fumer à l’intérieur des établissements depuis mai 2005 (L-6.2 – Loi concernant la lutte contre le tabagisme) et sur les terrasses depuis mai 2016 (loi 44 – Loi visant à renforcer la lutte contre le tabagisme). Notez que cette dernière loi est valide, qu’il y ait des clients ou non sur la terrasse : on ne pourra pas y fumer même si les chaises sont rangées et les parasols fermés, par exemple. Aussi, bien que le texte de loi ne le spécifie pas – et donc que la décision irait selon le bon jugement d’un inspecteur –, la plupart des établissements ne permettront pas à un client d’être ne serait-ce qu’en partie sur la terrasse pour fumer. Les amendes sont trop onéreuses pour prendre ce genre de risque.

La loi demande également que l’on respecte un périmètre de neuf mètres d’une porte, d’une fenêtre ou d’une autre entrée d’air pour aller fumer, sauf si cette distance vous oblige à fumer dans la rue, dans lequel cas vous pouvez fumer sur le trottoir mais le plus loin possible de la porte. Cependant, ceci cause parfois des attroupements de fumeurs à la sortie, ce qui peut incommoder d’autres clients, des voisins ou des passants. Histoire de garder de bonnes relations avec leurs voisins, certains établissements demanderont par courtoisie à leur clientèle fumeuse d’aller un peu plus loin pour éviter les attroupements, mais aucune loi actuelle ne vient appuyer cette demande.

Les consommations

La majorité des clients savent aujourd’hui instinctivement qu’il est interdit de sortir avec un verre d’alcool d’un bar (sauf exceptions permises par la loi, comme une bouteille de vin entamée et refermée ou un cruchon de bière d’une microbrasserie.) La plupart des municipalités ont un règlement qui interdit la consommation d’alcool sur la voie publique, sauf pour certains événements et certains endroits désignés. Toutefois, qu’est-ce qui nous empêche de sortir avec son café ou son verre de jus pour aller fumer? Dans ce cas-ci, ce ne sera habituellement pas au niveau des lois provinciales ou des règlements municipaux, mais la plupart des établissements refuseront que vous sortiez avec leurs tasses ou leurs verres (même sans alcool) afin de limiter les risques de les casser et de devoir les ramasser sur le trottoir.

En quittant les lieux

Je vous enjoins donc à continuer de profiter du beau temps estival aux abords de votre établissement préféré. Mais question de maintenir des relations harmonieuses avec les voisins du bar, tentez de le faire avec la discrétion dont vous aimeriez que l’on fasse preuve à votre égard. Et si le bonheur et la tranquillité des voisins ne vous importent que peu, faites-le afin que le tenancier puisse se concentrer sur vous offrir des produits agréables plutôt que d’être pris à gérer des plaintes!

Santé, et bonne bière!