À découvrir : en couple ou en famille
Durée du voyage : minimum cinq jours
De Montréal : avion (9 h 45)
Transport urbain conseillé : le métro et/ou le vélo

Berlin est une ville surprenante. À la fois terriblement moderne, mais également rattachée aux vestiges de son douloureux passé, la capitale allemande séduit le visiteur dès son arrivée. Il y a tant de choses à y découvrir qu’une seule visite demeure bien insuffisante. Il faut donc y revenir. Heureusement, Berlin demeure abordable, tant pour l’hébergement que la restauration, et accueillante grâce à son système de transport hyper efficace et ses nombreux musées gratuits. En prime, l’omniprésence de la nature, sa riche culture brassicole et son dynamisme en font une ville où il fait bon séjourner.

Fondée en 1237 par l’union des cités de Cölln (maintenant l’Île aux musées) et l’ancien Berlin au nord de la rivière Spree, Berlin compte aujourd’hui près de 3,7 millions d’habitants répartis sur un vaste territoire de 892 km2. Multiculturelle, elle regroupe quelque190 nationalités, dont une majorité de Polonais et de Turcs.

Chaque année, quelque 12 millions de visiteurs craquent pour Berlin. On y vient, bien évidemment, pour admirer les monuments et sites célèbres que sont la Porte de Brandebourg, le Reichstag, le Berliner Dom, Fernsehturm (la tour de la télévision), l’East Side Gallery et Checkpoint Charlie, mais aussi pour déambuler sur ses grandes places telles Alexanderplatz et Potsdamer Platz ou au parc Tiergarten. D’ailleurs, Berlin, ville verte par excellence, consacre 32 % de son territoire à des espaces verts.

Berlin est aussi une ville jeune et dynamique. Les Berlinois sortent énormément, si bien que les cafés, restaurants et bars sont toujours remplis et animés. Surtout dans certains quartiers branchés tels Mitte, Friedrichshain, Kreuzberg, Neukölln et Prenzlauer Berg.

Une gastronomie copieuse et variée

Simple, mais copieuse, la cuisine allemande ne plaît pas à tous les palais. Il faut aimer les boulettes de viande, les schnitzel (escalopes de porc panées), le goulasch ainsi que les saucisses. Le tout servi en prime avec une tonne de chou rouge et de patates. Si vous voulez manger sur le pouce, de nombreux food trucks vendent le currywurst, cette saucisse bon marché recouverte de cari et de ketchup (environ 2 euros). On ne le recommande toutefois pas, notre dégustation n’ayant pas été concluante. Nous avons préféré le kebab (3,5 euros), ce classique turc composé d’un pain pita débordant de viande grillée et de légumes. On le trouve facilement dans les kiosques des stations de métro.

Une destination brassicole méconnue

Les Berlinois raffolent de la bière. Celle-ci est omniprésente et se déguste même sur la rue, dans le métro et au parc. Pourtant, la capitale allemande figure rarement dans les palmarès des meilleures villes à visiter pour la bière même si elle a beaucoup à offrir. Les brasseries, microbrasseries, biergarten et bars à bières en tous genres y sont légion.

On retrouve d’abord les brasseries plus traditionnelles comme Weihenstephaner, Brauhaus Lemke et Kindl Schultheiss Brauerei qui brasse la classique Berliner Weisse. Mais aussi les brouepubs à l’américaine et bars à bières de grandes brasseries établies à Berlin comme la californienne Stone, la danoise Mikkeller et l’écossaise BrewDog qui séduisent de plus en plus les Berlinois.

Pour s’y rendre

L’avion est le seul moyen de se rendre à Berlin. Il n’y a pas de vol direct, donc le trajet est plutôt long (minimum 9 h 45, en plus du temps pour l’escale). Les vols sont quotidiens via Air Canada (correspondances à Frankfurt ou Zurich) et Wow Air (correspondance à Reykjavik), mais les prix sont élevés (généralement 450 $ à 1000 $, selon le moment de l’année et la compagnie). Il est donc avantageux de combiner la visite de Berlin avec une ou deux autres villes européennes que l’on souhaite découvrir.

S’y déplacer

Le métro est incroyablement efficace, propre et très fréquent. Il y a le U-Bahn, circulant sous la terre, et le S-Bahn (notre préféré), un train aérien permettant à ses occupants d’admirer la ville dans toute sa splendeur. Le vélo est également un moyen de déplacement prisé par les Berlinois, été comme hiver. Si vous n’avez pas emporté votre monture, vous pourrez en louer une via le système de vélopartage nextbike (semblable à BIXI).

À découvrir

Détente/musées  – L’Île aux musées

Il règne une ambiance pour le moins paisible sur l’Île aux musées (Museuminsel en allemand), cette jolie île cerclée par la rivière Spree et ses affluents inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1999. Sise dans le quartier Mitte, elle compte cinq musées : Alte Nationalgalerie, Altes Museum et Bodemuseum, Neues Museum et Pergamonmuseum. On peut notamment admirer le buste de l’ancienne reine d’Égypte Néfertiti au Neues Museum ou encore ceux de César et sa muse Cléopâtre au Altes Museum. Outre les visites muséales, il est très intéressant de s’y promener. Museuminsel demeure un réel havre de paix malgré les nombreux touristes qui la fréquentent.

Histoire – Mémorial aux Juifs assassinés d’Europe

Situé entre la Porte de Brandebourg et Potsdamer Platz, le Mémorial aux Juifs assassinés d’Europe rend hommage aux six millions de Juifs exterminés entre 1933 et 1945. Inaugurée en 1999, cette œuvre saisissante de l’architecte Peter Eisenman compte 2711 dalles de béton de toutes hauteurs. On y déambule dans de labyrinthiques et sombres couloirs propices au recueillement et à la réflexion. Sous les dalles, le Centre d’information recense tous les renseignements pertinents (comme les noms des victimes, leurs photographies et leurs lettres d’adieu) pour ceux qui veulent en apprendre davantage sur l’Holocauste. Une visite marquante à tous points de vue. L’entrée est gratuite.

Arts visuels – East Side Gallery

Dans le quartier Friedrichshain, l’East Side Gallery, une galerie d’art à ciel ouvert, témoigne de la réunification entre l’Allemagne de l’Est et l’Allemagne de l’Ouest. Créée en 1990, l’année suivant la chute du Mur, cette murale longue de 1316 mètres s’étalant le long de la Spree met en vedette 106 œuvres variées et colorées. Les touristes viennent se masser nombreux et prendre un selfie devant les plus célèbres comme My God, Help Me to Survive This Deadly Love de Dmitri Vrubel, un baiser entre un politicien russe et un politicien allemand. On retrouve même une œuvre du Québécois Pierre-Paul Maillé intitulée Je me souviens. Incontournable.

Notre sélection bières

Brasserie – Stone Brewing World Bistro & Gardens

Ce Stone Berlin, ouvert depuis septembre 2016 sur le site historique d’une usine de gaz, est un endroit superbe avec ses tables en rondins, ses arbres plantés dans la salle à manger, ses plafonds vertigineux et ses roues de vélo décoratives. Côté bière, vous aurez l’embarras du choix avec une cinquantaine de broues, dont quatorze brassées sur place (essayez la White Geist Berliner Weisse). En cuisine, la philosophie demeure la même qu’à la maison-mère : privilégier les petits producteurs biologiques. Un bien joli endroit.

Im Marienpark 23

stonebrewing.eu

Bar à bières – Muted Horn

Situé dans le quartier branché de Neukölln, Muted Horn est résolument cool. Avec son mobilier vintage, ses livres accrochés au babillard et ses sous-verres flyés, on tombe rapidement sous le charme. La carte des bières plaira à n’importe quel amateur sérieux : 22 fûts de microbrasseries de classe mondiale (Tilquin, Cascade, Mikkeller et même Dieu du Ciel! et Brasserie Dunham) ainsi que cinq pages remplies de bouteilles en tous genres, dont plusieurs lambics. Les gens sont invités à amener leurs propres plats ou à s’en faire livrer.

Flughafenstrasse 49

themutedhorn.com

Brouepub – BRLO Brwhouse

BRLO est un projet résolument original. Les fondateurs ont bâti leur brasserie avec 38 conteneurs dans le but de la relocaliser n’importe où (lorsqu’ils seront évincés de ce terrain, alloué que pour quelques années). En fût, on retrouve 20 bières, la majorité brassées sur place, dans des styles plutôt classiques, mais aussi certains brassins plus actuels comme une Double New England IPA et une West Coast IPA. La bouffe met en valeur les légumes fumés et déshydratés et les viandes cuites au fumoir. Le biergarten demeure un must!

Schöneberger Strasse 16

brlo-brwhouse.de

Bar à bières – Mikkeller Bar

Si vous aimez les bières de Mikkeller, vous raffolerez du Mikkeller Bar de Berlin. Sur les pompes, on retrouve une vaste sélection de produits de la maison, mais aussi quelques brassins invités. Les bières sont servies dans de petits verres de 5 oz vendus 6 ou 7 euros. On sirote le tout dans un décor minimaliste digne d’Instagram où les murs de briques peints en blanc, les petites lampes à l’éclairage tamisé et les cadres de style pop art forment un ensemble harmonieux. Saucisses et assiettes de fromages sont aussi disponibles pour se sustenter.

Torstrasse 102

mikkeller.dk/location/mikkeller-berlin

Bar à bières – BrewDog Mitte

On remarque tout de suite en entrant, les grandes tables permettant aux groupes de s’y attabler, mais aussi de confortables banquettes rouges en retrait près de la fenêtre. Le menu bière est costaud : 30 broues en fût, la moitié par BrewDog, l’autre, par des microbrasseries invitées. En bouteille, quelque 75 offrandes trônent sur la carte. Pour accompagner ces boissons houblonnées, une dizaine de pizzas sont bien alléchantes. Essayez la Granzing Goat, un pur délice! Vous pouvez même repartir avec des bières en fût offertes en trois différents formats.

Ackerstrasse 29

brewdog.com/bars/worldwide/berlin-mitte