Lancée en janvier 2018, Nomade Junerie est née du désir de deux entrepreneurs déjà propriétaires d’une ferme apicole d’offrir une boisson saine issue de leur terroir, pétillante et pleine de goût! Grâce au bon roulement de la Ferme Apicole Mosaïque avec son cheptel de 85 ruches, Maxime Deschesnes et Éloi Ferland ont propulsé une entreprise qui propose un breuvage unique et à leur image dans l’univers des boissons fermentées : le jun.

D’abord, «Junerie» fait référence à «jun» (ou xun), une boisson fermentée à base de thé qui, plutôt que d’être composée de sucre de canne comme le kombucha, son cousin célèbre, elle comporte du miel brut. C’est d’ailleurs cet ingrédient aux mille vertus thérapeutiques qui rend possible la fermentation du breuvage. «En fait, le jun est une souche de champignon tout comme le kombucha en est un autre type, et chacun détient ses bactéries et levures respectives», explique Mélanie Pilote, qui assure le volet développement des affaires de la nouvelle entreprise depuis novembre.

Pour la petite histoire, cette dernière aurait quitté l’emploi qu’elle occupait depuis six ans à la MicroBrasserie Charlevoix pour mettre l’entreprise sur les rails avec ses deux amis. Éloi, apiculteur en chef, gestionnaire du cheptel apicole, consultant et désormais maître brasseur ainsi que Maxime, directeur des ventes et marketing, designer graphique et aide-apiculteur, brassent du jun maison depuis plus d’un an. À trois, ils ont réuni leurs savoirs tirés de leurs différentes expériences dans l’industrie alimentaire.

Des vertus bénéfiques pour le corps et l’esprit

Les bienfaits du jun pour la santé sont certainement nombreux. À commencer par sa propriété antibactérienne, il renferme à la fois des prébiotiques, des probiotiques et une teneur certaine en potassium. Il agirait positivement sur le système digestif et serait considéré comme un hydratant et un tonifiant, précise Mélanie Pilote, qui prend plaisir à informer le consommateur sur cette boisson encore trop méconnue ici. Mieux encore, plus qu’un édulcorant au bon goût, le miel brut, c’est-à-dire non pasteurisé ni filtré, contient des vitamines, des minéraux et des enzymes que l’on ne retrouve pas dans le miel raffiné.

Calendrier de brassage et distribution

À la fin avril, les trois produits de base étaient déjà à l’étape de brassage. Pour l’instant, Le Héron Bronzé, un jun à l’argousier et à la fleur de sureau; La Framboise Masquée, à la framboise bien entendu et au jasmin et le Ouaouaron Zen, aux thés oolong et pu’er sont brassés dans les installations de Lao Kumbucha, à Québec. «Par contre, nous brassons nous-mêmes nos recettes, et celles-ci nous appartiennent, insiste Mélanie. Notre maître brasseur s’assure également du contrôle de qualité sur place avant l’embouteillage de chaque brassin.» Le trio recherche d’ailleurs un local pour s’installer dans Portneuf Ouest et ainsi se rapprocher du siège social. S’ajouteront à la famille au moment opportun, d’autres produits rafraîchissants, tantôt saisonniers, tantôt sporadiques et exclusifs, nous promet-on.

La première batch de jun étiquetée Nomade Junerie prenait la route au début mai avec déjà une soixantaine de points de vente sur l’itinéraire de distribution au Québec. Vous en trouverez notamment à l’Isle de Garde à Montréal, au Temps d’une Pinte à Trois-Rivières et chez Noctem Artisans Brasseurs et au Griendel à Québec. Sinon, l’équipe de Nomade Junerie sera présente à la Commission Brassicole de Saint-Casimir (17, 18 juin) dans Portneuf et au Festif de Baie-Saint-Paul (19 au 22 juillet), si jamais vous êtes de passage.

Info : facebook.com/nomadejunerie