À découvrir : en couple ou en famille

Durée du voyage : minimum quatre jours

De Montréal : avion (1h45) ou voiture (6h)

Transport urbain conseillé : métro efficace, voiture possible

Loin de l’agitation de Manhattan, de ses hordes de touristes et de ses prix prohibitifs et, à mille lieux des quartiers branchés bondés de hipster de Brooklyn, Queens séduit de plus en plus les touristes. Ses établissements hôteliers plus abordables, la facilité d’y circuler sans être pris dans les embouteillages et de s’y stationner, son offre culturelle méconnue, ses attraits tout sauf touristiques, ses points de vue incomparables sur la Grosse Pomme et sa scène brassicole en pleine effervescence sont autant de raisons d’aller la découvrir.

Fondé en 1683, Queens est l’un des cinq arrondissements de la ville de New York (avec Manhattan, Brooklyn, Staten Island et le Bronx). C’est l’arrondissement le plus populeux (2,3 millions de résidents en 2016), le plus multiethnique au monde et le plus étendu sur 280 km2.

Une économie diversifiée

Avec deux des trois aéroports de New York sur son territoire (LaGuardia et JFK), des temples sportifs comme le Citi Field, domicile des Mets ou le Billie Jean King National Tennis Center où se déroule le US Open et de nombreux attraits tels le MoMA PS1, Rockaway Beach, le Museum of the Moving Image, le New York Hall of Science et la Unisphere, cette sphère représentant la terre, Queens possède l’économie la plus riche et la plus variée des cinq arrondissements new-yorkais.

Nouvelle destination brassicole

Élue meilleure destination américaine par le Lonely Planet en 2015 qui vante ses hôtels boutique, sa culture gastronomique et ses nombreuses microbrasseries, Queens suscite l’engouement.

Il n’est pas surprenant de constater que plusieurs microbrasseries y ont élu domicile à partir de 2012, attirées par les loyers moins coûteux que ceux de Brooklyn et les espaces plus vastes pour y brasser de la bière et tenir un salon de dégustation. Et à distance raisonnable de Manhattan. Pour cet arrondissement qui n’avait pas eu de brasserie sur son territoire depuis 60 ans, il s’agit d’une véritable révolution…

L’ouest de Queens est devenu un lieu prisé des amateurs de bière avec quantité de jeunes microbrasseries. Dans un rayon de cinq kilomètres, on en compte sept : LIC Beer Project, Transmitter Brewing, SingleCut Beersmiths, ICONYC Brewing Company, Rockaway Brewing Co., Big aLICe Brewing Co. et Fifth Hammer Brewing. Au sud, tout près de Brooklyn, s’ajoutent Finback Brewery et Bridge and Tunnel Brewing. Toutes, ou presque, possèdent un taproom ainsi qu’un petit comptoir où elles vendent leurs produits à emporter. Et, c’est sans compter les danoises Mikkeller – brasserie comprenant resto, boutique et 60 lignes de fût – ainsi que Evil Twin Brewing – brasserie et taproom située dans une ancienne salle de bal – qui ouvriront sous peu dans les environs.

Queens peut également se vanter d’offrir quelques bars à bière dignes de ce nom comme le Bohemian Hall and Beer Garden et son vaste biergarten à l’européenne; The Gutter, seconde succursale après celle de Brooklyn où l’on joue au bowling en sirotant une broue ainsi que; Alewife, sympathique bar sportif avec plusieurs bières en fût. La jolie boutique Astoria Bier and Cheese est, quant à elle, l’endroit tout indiqué pour faire quelques achats.

Pour s’y rendre

L’avion est certes le moyen le plus efficace de se rendre à New York. Les vols sont fréquents, directs et à prix assez abordables (250 $ à 400 $, selon le moment). Par contre, vous ne gagnerez pas beaucoup de temps avec l’avion, avec les déplacements à l’aéroport et l’arrivée à l’avance pour l’enregistrement et tout… Pour l’amateur de bière, la voiture demeure l’option à privilégier puisqu’il sera plus simple de ramener un butin de bouteilles et canettes et même de faire un arrêt en chemin dans des microbrasseries comme Suarez Family Brewery (Hudson) ou Hudson Valley Brewery (Beacon).

S’y déplacer

Queens n’est pas aussi congestionnée que Manhattan. Les déplacements en voiture y sont donc beaucoup plus simples et faciles, surtout lorsque vous devez vous rendre dans un endroit mal desservi par le transport en commun. Malgré tout, celui-ci demeure à privilégier en raison de sa simplicité, son côté économique et sa rapidité. Plusieurs lignes de métro y circulent telles F, N, 7, E, M et R et se rendent toutes à Manhattan.

À découvrir

Vue panoramique: Roosevelt Island Tram

Situé entre Queens et Manhattan, Roosevelt Island est bien sûr accessible en métro, mais aussi par tram aérien. On part soit de Manhattan, à la station 59th Street/2nd Avenue, soit de la station Roosevelt Island sur la ligne F. La traversée en téléférique, d’une capacité d’une trentaine de passagers, est spectaculaire, permettant notamment d’admirer les édifices de Manhattan et l’East River. Le trajet ne dure que cinq minutes, mais vous aurez amplement le temps de prendre quantité de photos. L’entrée est gratuite pour les détenteurs de la MetroCard longue durée (7 ou 30 jours) ou de 2,75 $ (aller simple) pour les autres.

Musée: Museum of the Moving Image

Les amateurs de cinéma et de télévision ne voudront pas rater le Museum of the Moving Image consacré à l’histoire, la technique et la technologie de l’image animée. L’exposition Behind the Screen, s’étendant sur deux étages, présente des caméras, tables de montage et projecteurs d’époque, des costumes utilisés dans les films, des techniques d’effets spéciaux et bien d’autres. Des expositions ponctuelles, comme celle présentement en cours sur le marionnettiste Jim Henson (The Muppet Show, Sesame Street), sont régulièrement organisées, tout comme des projections spéciales. Entrée: 15 $; gratuit tous les vendredis de 16h à 18h.

Parc: Gantry Plaza State Park

On affirme que le Gantry Plaza State Park offre l’une des vues les plus spectaculaires sur le skyline de Manhattan. Ce parc de 12 acres multi-usages (tables de pique-nique, jeux pour enfants, parc à chiens, aire de restauration, biergarten) offre en effet une vue incomparable sur les hauts bâtiments new-yorkais de sa passerelle s’avançant vers l’eau. On peut notamment y admirer le 1 World Trade Center, le siège social des Nations Unies, l’Empire State Building et le Chrysler Building. Et si l’envie de voguer sur l’East River se fait sentir, un traversier à destination de Wall Street y accoste plusieurs fois par jour.

Notre sélection bières

Brasserie: Finback Brewery

Fondée en 2011, la brasserie Finback se fait toute discrète dans le quartier résidentiel où elle se situe. Seul le nom peint en blanc sur un mur de briques noir indique que l’on est au bon endroit. Les lieux sont vastes, mais minimalistes : une dizaine de places au comptoir, quelques tables à pique-nique modernisées, des barriques ainsi que des jeux de société. On y déguste l’une des 12 bières en fût, dont les délicieuses Mochi (IPA) et Noise (grisette), également disponibles à acheter en canettes pour emporter.

78-01, 77th Avenue, Glendale

finbackbrewery.com

Brasserie: LIC Beer Project

La première fois que nous avons visité LIC, nous avons été charmés par le côté cool de l’endroit. Le vaste salon de dégustation, où l’on peut même jouer aux poches entre deux gorgées, est en effet situé dans un quartier improbable où les entrepôts délabrés et les vieux garages sont légion. Sur les pompes, dix bières de styles variés sont offertes aux visiteurs. LIC se spécialise principalement dans les IPA et impérial IPA; Hollows et Party Crasher étant de bons choix. De petits lots de canettes sont parfois vendus pour emporter.

39-28, 23rd Street, Long Island City

licbeerproject.com

Bar à bières/restaurant: Alewife

Ce bar à bières/restaurant de style sportif compte 28 lignes de fûts (entre 8 et 10 $), dont bon nombre de broues locales identifiées « I love New York » (Grimm, Ommegang, Captain Lawrence, etc.), ainsi que plusieurs canettes et bouteilles. Côté bouffe, le menu compte plusieurs variétés de tacos, des plats à partager (ailes de poulet, nachos), ainsi que des sandwichs et burgers. Tout est savoureux et offert à bon prix. Surveillez l’ouverture de la brasserie prévue ce printemps. Alewife proposera alors ses propres créations.

5-14, 51st Avenue, Long Island City

alewife.beer

Brasserie: Transmitter Brewing

Spécialisée dans les belges ainsi que les sures vieillies en barriques, Transmitter Brewing est un endroit fort particulier. Située dans un ancien garage, la brasserie est en quelque sorte un tout petit comptoir où seules cinq à six personnes peuvent s’y entasser. On y déguste des échantillons, on achète quelques bouteilles et on repart, à moins de vouloir siroter un verre, mais il n’y a que deux ou trois tables sises à même la brasserie. Les bières, aux noms étranges, sont délicieuses, surtout la G4 ou la F6 (Farmhouse).

53-02, 11th Street, Long Island City

transmitterbrew.com

Brasserie: SingleCut Beersmiths

Sise à proximité de l’aéroport LaGuardia, SingleCut Beersmiths a fait sa marque avec ses IPA bien houblonnées et fruitées. On y trouve 10 bières en fût offertes en format 5 oz ou à la pinte. Pour casser la croûte, le restaurant invité Salt & Bone Smokehouse offre quelques mets, dont des tacos, des nachos ainsi qu’un délicieux mac’n’cheese. Les portions sont toutefois petites et les prix assez élevés. Le décor est très réussi avec guitares accrochées aux murs, étagère de vinyles et poches de malt faisant office de cadres.

19-33, 37th Street, Astoria

singlecut.com