Notre passage à Le Temps d’une Pinte nous a permis de découvrir certaines des bières de la brasserie. Nous avons demandé à l’équipe d’en sélectionner quatre afin de vous les faire connaître et de vous inciter à aller sur place les découvrir. Bien sûr, nous avons également pris soin de les goûter…

Lorsque vient le temps de créer de nouveaux produits, la brasserie se laisse guider par les envies ainsi que des concepts qui collent bien avec ce qu’elle propose en cuisine. Si les demandes de la clientèle sont toujours une préoccupation, on travaille également fort pour que les produits s’inscrivent dans les activités culturelles de la région. La Saison du Pont Laviolette brassée en l’honneur des 50 ans du pont en est d’ailleurs un exemple réussi avec le clin d’œil à la célèbre Saison belge.

Les idées proviennent parfois des envies du brasseur, d’autres fois d’un nom, d’un événement ou d’un concept plus poussé imaginé par Alex. On aime explorer différentes façons de faire, en travaillant parfois en collaboration avec des groupes de recherche, notamment dans l’utilisation des levures, des houblons, des huiles essentielles et même pour éventuellement produire des bières sans alcool.

Pour ce qui est des noms de bières, la brasserie approfondit le concept ouvrier qui est à la base de son existence : les noms d’outils, de personnages marquants, fictifs ou non, ainsi que tout ce qui pourrait s’y rattacher. L’équipe en place semble d’ailleurs bien s’amuser à élaborer le tout, mélangeant sans retenue les références proches de leur milieu.

Outre les bières dégustées, mentionnons La Birrovipathe, une Scotch Ale à 8,7 % et sa petite soeur, la Grainspotting à 9 %, la Wastringue, une Saison à 6.7 %, la Maître-Torréfacteur, un Imperial Stout à 9 %, L’Enclume, un Baltic Porter à 8 % et la Tarte à la Lime, une déconstruction liquide de la recette de tarte à la lime de Gustavo à 4,8 %.

Quatre bières dégustées

Bran de scie – Lager houblonnée à froid – 5,5 %

Description

Blond paille aux reflets dorés, agréablement coiffée, elle s’avère céréalière et empreinte de houblons floraux. Au nez, les arômes de boulange fraîche, de fleurs et de houblons nobles promettent une expérience des plus rafraîchissantes. En bouche, les saveurs céréalières et un tantinet mielleuses rappellent une version liquide de la baguette de pain journalière jusqu’à sa finale sèche et herbacée.

Inspiration

« On cherchait à avoir une bière qui mariait le corps des Lager européennes avec l’esprit coup-de-poing des bières américaines. » L’idée de pulpe de pâte et papier et un lexique commun qui lie en quelque sorte l’industrie agricole et forestière ont inspiré l’équipe pour l’identité du produit. Les IPA de l’endroit étant nommées d’après un outil tranchant propre à l’industrie forestière, le nom Bran de scie semblait tout indiqué pour cette recette hybride. L’image représente quant à elle un ébéniste de la région qui fabrique des planches à roulettes.

Rosie – Florida Weisse – 3,8 %

Description

D’un rouge fracassant, elle est voilée et dégage des arômes fruités envoûtants; kiwi, fruits des champs, fruits de la passion, etc. En bouche, l’ajout de l’acidité rappelle un yogourt aux petits fruits qui nous dirige vers une finale fraîche et sèche. On en redemande à coup sûr, même bien loin des plages de la Floride.

Inspiration

Après avoir goûté une Florida Weisse au Garage Beer Co de Barcelone, la brasserie a décidé de s’inspirer de ce style populaire en Floride pour l’ajouter à son éventail de produits au printemps 2017. C’est connu, plusieurs ouvriers à la retraite deviennent des Snowbirds, alors pourquoi pas? La base est la Berliner Weisse de la brasserie, la Surintendant, conçue avec une levure maison faite à partir de la farine provenant de la coquille des grains à laquelle on a ajouté des fruits. Pour illustrer le tout, Rosie la riveteuse, symbole ouvrier de la Deuxième Guerre mondiale est maintenant retraitée et Snowbird avec sa van et son foulard.

Long Nose – IPA tropicale – 6 %

Description

Blonde voilée aux reflets orangés, elle se coiffe d’une mousse d’où exaltent des notes aromatiques fruitées de houblons, notamment la mangue et l’ananas. En bouche, elle est juteuse avec une pointe piquante et sucrée qui nous lance dans une finale amère aux notes plus résineuses et terreuses des houblons.

Inspiration

Au printemps 2017, la brasserie souhaitait avoir une IPA à dominance aromatique tropicale sur le fruit, mais tout en conservant une bonne amertume. Le résultat est certes tropical, mais également assez chanvré notamment en finale avec des arômes terreux et résineux. Son nom vient de la pince utilisée par les électriciens et l’illustration représente le père du chef, un électricien patenteux qui a conçu un abri en forme de fusée pour que les enfants puissent attendre l’autobus.

Le Puck – Stout au café infusé à froid – 6,6 %

Description

De couleur café, surmontée d’une belle mousse blanche crémeuse, elle libère des notes de café rôti et de grains torréfiés le tout truffé de pointes chocolatées. En bouche, les malts rôtis et chocolatés typiques de l’American Stout se font bien présents et viennent accroître l’extrême pintabilité de cet hybride bière-café. Les multiples cafés du Torréfacteur trouvent leur place à tour de rôle dans Le Puck; la version mettant en vedette le Chanchamayo du Pérou est simplement sublime.

Inspiration

« Le puck nous fait penser à la rondelle de hockey, au reste de la machine à espresso, au personnage irlandais ou au bleu qu’on peut avoir sur l’épaule ou même sur un fruit. » Pour la brasserie, la bière fait partie de la culture populaire tout comme le hockey; elle voulait que les microbrasseries puissent se réapproprier ce sport plus souvent associé aux grands brasseurs. De style American Stout, on y ajoute le café pour l’infusé à froid directement dans la bière pendant trois jours. L’agencement est tout approprié étant donné l’origine de la brasserie et sa maison de cafés Le Torréfacteur des Trois Rivières. Créée au printemps 2017.