Bien que l’origine de cette appellation se soit perdue à travers le temps, on s’accorde sur le fait qu’il s’agit de quatre houblons particuliers, développés dans l’Europe Centrale, plus précisément en Allemagne et en République Tchèque, et d’où ils tirent leur nom.

Ces houblons sont l’Hallertauer Mittelfrüh, le Tettnanger, le Spalt et le Saaz. Relativement faibles en acides alpha, ils offrent tout de même des arômes très racés. On retrouve ces houblons plus particulièrement dans des bières peu amères ou plus traditionnelles européennes. Recherchez-les dans des Pilsner, des bières de Mars ou dans des Weizen.

Hallertauer Mittelfrüh

Originaire de la région d’Halertau, en Allemagne, au nord de Munich, l’Hallertauer est reconnu pour ses arômes délicats, floraux et épicés. On le trouve principalement dans les Pilsner allemandes. La Samuel Adams Boston Lager, houblonnée à l’Hallertauer et au Tettnanger est un bon exemple de l’apport des houblons nobles. Alexandre Keith nous a également proposé une série de bières mono-houblon, dont la Hallertau. Plus régionale, essayez la blonde des Trois Mousquetaires, une Helles à l’Hallertauer. Notez que ce houblon a été à l’origine de multiples hybridations ayant conduits à de nouveaux cultivars comme le Citra, par exemple.

Saaz

Originaire de République Tchèque, plus particulièrement dans la région adjacente à la ville de Žatec, le Saaz offre des arômes floraux et épicés distinctifs. La Pilsner Urquell est sans doute la meilleure représentante de ce houblon. Au Québec, essayez la Grand Condor de la Brasserie du Bas-Canada, une Ale blonde belge houblonnée au Saaz. Essayez aussi la Pilž de MaBrasserie; une Pilsner à la fois croquante et florale et digne représentante du style. Au début de l’année, les Brasseurs du Monde nous ont proposé un hybride Pilsner-Saison houblonnée au Saaz, réunissant à la fois les caractéristiques épicées des Saisons et la céréale croquante des Pilsner.

Proches de la noblesse

À la manière des champagnes dont l’appellation est contrôlée, les houblons nobles sont limités à leurs zones de production. Ainsi certains d’entre eux peuvent avoir des caractéristiques très proches de celles des houblons nobles, sans pour autant en avoir l’appellation. On pense aux très anglais Fuggles ou East Kent Golding, à l’allemand Hersbrucker, ou à l’autrichien Styrian Goldings. Ne vous fiez pas à l’absence de ce titre!