L’Albion – Quatre bières à découvrir sur place

Notre passage à l’Albion nous a permis de découvrir plusieurs offrandes d’inspiration anglaise et même américaine de la brasserie. Nous avons demandé au brasseur d’en sélectionner quatre afin de vous les faire connaître et de vous inciter à aller sur place les découvrir. Bien sûr, nous avons également pris soin de les goûter…

Les amateurs de bières anglaises sauront vous le dire, l’Albion propose des styles classiques issus de la tradition brassicole britannique avec minuties et authenticité. La brasserie ne lésine pas sur les ingrédients utilisés, de même que les techniques de brassage parfois sorties des boules à mites pour en arriver à ses fins.

L’amour des bières anglaises et l’intérêt pour l’histoire donnent également lieu à des créations historiques qui nous plongent les lèvres à une autre époque et qui nous poussent même à remettre en question certains dogmes brassicoles. En suivant de près les trouvailles de divers experts du milieu, notamment Ron Pattinson, l’Albion prend plaisir à retracer d’anciens cahiers de brasse, à contacter de vieux brasseurs ou à faire des recherches approfondies pour en découvrir davantage sur les recettes d’antan.

Chaque année, la brasserie a l’habitude de reproduire une recette de 100 ans comme ce fut le cas cette année avec la Old Ale 1917. En 2014, pour le 150e de Joliette, l’Albion avait également recréé une IPA de 1864 jadis brassée dans la région. Toujours avec souci d’authenticité, la brasserie propose régulièrement des produits servis en cask et exerce un contrôle précis sur ses taux de CO2 et ses températures de service qui fluctuent notamment en fonction des saisons.

Évidemment, la brasserie est également à l’écoute de sa clientèle et propose aussi des bières d’inspirations populaires actuelles. Parmi les plus demandées à la brasserie, l’Albion, une Bitter, la Blanche de Joliette, une Hefeweizen et les diverses IPA offertes. Outre les bières sélectionnées, il ne faut pas passer à côté de la Cuvée Charles, un Barley Wine d’exception, la Réserve de Durin, une Old Ale, le Double Stout, le Sweet Stout et l’Imperial Stout, tous trois délicieux, ainsi que la Chiniquy et la Wendigo, respectivement une Mild Ale et un Best Bitter qui reflètent à merveille ce que l’un retrouve de l’autre côté de l’océan. S’ajoutent à cela des bières vieillies et plusieurs recettes historiques dont leur toute première, la X Ale, une recette de 1830.

Quatre bières dégustées

Albion cask – Bitter servie en cask – 4 %

Description Ale blonde foncée au goût très complexe malgré sa teneur légère en alcool. Elle propose un caractère malté soutenu, un goût franc de houblon et l’apport indéniable de la levure anglaise utilisée par la brasserie qui en font une bière qui se boit facilement, mais tout de même pleine de saveurs. Servie en cask, elle semble moins légère et plus goûteuse, s’exprimant davantage à travers des notes de pain frais.

Inspiration Destinée à être la bière phare de la brasserie depuis sa création en 2010, elle porte le même nom qui fait référence à la vieille Angleterre et reflète à merveille l’orientation de la brasserie. Le brasseur souhaitait offrir autre chose qu’une blonde classique et s’est donc inspiré de la London Pride et la Timothy Tailor Landlord pour proposer un produit un peu plus foncé, à faible pourcentage d’alcool et offrant une petite amertume.

L’Ancêtre – Porter moderne – 5,2 %

Description Brune très foncée au caractère malté et chocolaté, le houblonnage est bien présent afin d’en faire une bière bien équilibrée. Dans la lignée des Porters modernes, servie fraîche, elle est moins corsée et amère que le Stout et pourrait surprendre ceux qui croient ne pas aimer la bière foncée.

Inspiration Offerte à la brasserie depuis ses débuts en 2010, elle fut créée bien avant alors que Steven brassait maison. Inspirée de la London Porter de Fuller’s, le brasseur souhaitait distinguer son produit des Porter au goût de mélasse que l’on trouvait au Québec il y a quelques années, d’où la mention « moderne » bien que le style soit l’un des premiers commercialisés sur la planète.

Konoha – Ultra Pale Ale – 5,5 %

Description Cette Pale Ale ambrée met des houblons de la côte ouest-américaine à l’avant-plan, dès les premiers effluves. Le duo s’appelle Citra et Mosaïc et ils se complètent à merveille. Une grosse marmelade de fruits et un côté doucement terreux, voilà l’impression générale sur laquelle elle nous laisse.

Inspiration Créée en 2017, cette bière s’inscrit dans la série de Pale Ale de la brasserie qui met en vedette des duos de houblons. Comme les autres bières d’inspiration américaine, elle a été baptisée d’un sobriquet moins sérieux, celui-ci, inspiré du manga japonais Naruto. L’appellation Ultra Pale Ale provient quant à elle de Dieu du Ciel! et de sa Mosaïka; elle reflète un produit se situant quelque part entre une Pale Ale et une IPA.

Alpha Test #5 – NEIPA – 7,5 %

Description IPA blonde et laiteuse à la façon du Nord-est américain qui mise sur une avalanche de houblons… de la Nouvelle-Zélande! Houblonnée sans compromis, extrêmement parfumée, explosive et peu amère, elle s’inscrit bien dans la tendance des Northeast IPA qui bat toujours son plein.

Inspiration Depuis 2016, la brasserie cherche à offrir de meilleures IPA, notamment une reflétant ce qui se fait dans le Nord est des États-Unis. Elle s’inspire notamment d’Hill Farmstead et, au Québec, de  Vox Populi et Dieu du Ciel!. Les bières Alpha sont ainsi une série de tests qui s’avèrent assez intéressants pour être proposés aux consommateurs tout en explorant diverses possibilités. La #5 a été créée en 2017.