En 2010, Jason et Steven Bussières dénichent l’emplacement souhaité pour démarrer leur propre brasserie artisanale qui mise sur la tradition brassicole britannique pour produire des bières pleines de saveurs et empreintes d’histoire. Non seulement les offrandes sont savamment exécutées et recherchées, les deux frères s’efforcent de les servir dans les règles de l’art à même leur établissement ancestral au cachet digne des plus authentiques pubs anglais. Et ils n’auraient pas pu lui trouver un meilleur nom.

Depuis 2007, les frères travaillaient ardemment sur leur futur projet en réalisant divers tests à la maison. Pendant deux ans, Steven assiste Grégoire Roussel aux cuves de l’Amère à boire à Montréal afin d’y faire ses classes; il est particulièrement fier puisque l’endroit est l’un de ses préférés et la qualité des bières qui y sont brassées est excellence malgré le petit système de brassage de 500 litres assez rudimentaire. De son côté, Jason travaille également à la brasserie en cuisine pendant un moment avant de suivre une formation en entrepreneuriat.

Les deux frères ressentent l’urgence de démarrer leur projet et souhaitent tous les deux revenir dans le secteur de Joliette pour s’établir. Avant de se lancer officiellement, un voyage dans leur contrée chérie s’impose question de déguster sur place les styles de bières qu’ils affectionnent déjà. Évidemment, le tout ne fait qu’amplifier leur désir de se lancer.

« On a misé sur les styles anglais par intérêt gustatif puisqu’on aime bien ces bières et, à l’époque, elles étaient sous-représentées au Québec. On ne voulait pas faire des styles de plusieurs inspirations différentes », explique Steven, le brasseur. Depuis qu’il est tout jeune, il aime concocter diverses « potions magiques » alors que son frère Jason se plaît à les goûter et à laver les équipements…

L’établissement ancestral du boulevard Manseau dans lequel les frères Bussières s’installent a abrité pendant près de 25 ans l’Interlude café-bar, un bar bien connu de Joliette. Faute de relève, les anciens propriétaires murs pour la retraite ont décidé de vendre l’endroit. Un coup de chance pour Steven et Jason qui ont tout de même dû réaliser d’importants travaux pour transformer l’ancienne maison en brasserie. Heureusement pour eux, la clientèle est en grande partie demeurée fidèle à la place en adoptant tranquillement les produits brassés sur place avec une partie de l’ancien système de brassage du défunt Sergent Recruteur.

Des bières historiques et légendaires

Steven Bussières a une formation en histoire et ce n’est donc pas par hasard qu’il s’intéresse aussi aux bières telles qu’elles étaient brassées à une autre époque. Il travaille plusieurs recettes en s’inspirant des trouvailles de Ron Pattinson, un célèbre « historien de la bière » anglais, qui recherche et dévoile sur son blog des recettes de bières d’antan. Steven fait ses propres recherches également, lesquelles l’auront notamment mené à créer sa Cuvée Éliane, une reproduction de la Bass no.1, le premier Barley Wine de l’histoire à arborer le nom du style, ainsi que la Artic Ale, une bière histoire brassée en collaboration avec Christopher Bowen, un historien brasseur américain.

Toujours à la recherche de recettes historiques, Steven s’attarde actuellement à l’utilisation des levures brettanomyces selon les expérimentations du professeur Claussen il y a plus d’un siècle en Angleterre. Eh oui, ce « champignon britannique » ne date pas d’hier et c’est dans des bières anglaises de garde, les Stock Ale, qu’il fut découvert.

Les produits les plus rares réalisés par la brasserie sont souvent embouteillés et disponibles de temps à autre à la brasserie ou en bottle release pour certaines cuvées d’exception. Un passage sur place vaut amplement le détour, ne serait-ce que pour apprécier l’ambiance chaleureuse et décontractée, ainsi que pour déguster des produits anglais authentiques. La bière phare de la  brasserie, l’Albion Bitter s’y retrouve d’ailleurs assez fréquemment en cask. Sinon, Mild Ale, Stock Ale, Old Ale, Stout et Porter répondront assurément à votre quête d’offrandes britanniques.

Tenté de vous sustenter?

Depuis deux ans, l’Albion s’est doté d’une cuisine complète et propose maintenant un menu de pub qui mise notamment sur la bière et les produits du terroir. On retrouve entre autres la poutine de l’Albion avec sa sauce au Stout écossais, un burger de chevreuil avec chutney au Keeping Porter, des côtes levées au Double Stout, un fish and chips incroyablement délicieux, un classique Welsh Rarebit, une assiette du brasseur on ne peut plus gourmande, une chaudrée de fruits de mer, un steak de thon, pennes, nachos, chili, quesadillas et ailes de poulet, notamment les classiques Buffalo dont nous n’avons pu nous empêcher de commander un second panier. Bref, une sélection complète qui ne porte pas ombrage à la bière, au contraire, qui l’accompagne à merveille.

On retrouve plusieurs bières issues de la tradition britannique au Québec, mais peu de brasseries ont choisi de s’y consacrer presque entièrement. Parmi celles qui ont fait ce pari, l’Albion figure assurément en haut de liste et une visite s’impose pour tout amateur de bière qui souhaite approfondir l’éventail de cette tradition brassicole. Non seulement on y découvre des styles authentiques, mais on est également en mesure de constater leur évolution grâce aux recettes historiques proposées.