La région de Lac-Mégantic manquait cruellement d’endroits destinés aux amateurs de bière. C’est maintenant chose du passé depuis l’ouverture officielle de la Microbrasserie La Gare’nison à Lac-Mégantic le 28 septembre dernier.

La Gare’nison – un jeu de mot évoquant à la fois la garnison et la gare –, c’est le projet que chérissent depuis un bon moment Karine Blanchette (une comédienne ayant travaillé dans les bars), Sébastien Bolduc (un ex-militaire dont l’hélicoptère s’est écrasé en Afghanistan), Jacques Boulanger (un homme d’affaires), Rudy Girard (un ex-militaire) et David Paillé (un employé d’usine).

Cinq associés presque tous originaires de la région devenus amis par la force des choses et partageant une vision commune : ouvrir une microbrasserie rendant hommage aux héros des corps de métier et de la vie quotidienne. « En chacun de nous il y a un héros », clame d’ailleurs le slogan.

Pour les honorer à leur juste valeur, le maître-brasseur Rudy Girard a développé cinq recettes. « Ce sont des bières assez accessibles afin de favoriser la découverte des bières de microbrasserie», explique Karine Blanchette, la seule femme du quintette.

Il y a tout d’abord La Méganticoise (blonde) rendant hommage à la résilience des gens de la région lors du drame de juillet 2013. La Brancardier (blanche) souligne le travail des ambulanciers, La Feu sacré (rousse) celui des pompiers tandis que La Léo (Stout) rappelle celui des policiers. Enfin, Les Sacrifiés (IPA) fait valoir la contribution des militaires, une cause leur tenant évidemment à cœur.

Comme c’est souvent le cas lors d’un démarrage, La Gare’nison n’a pas encore les équipements nécessaires pour brasser ses bières sur place. Les cinq brassins maison sont donc concoctés au BockAle de Drummondville et à L’Arsenal de Charette, en Mauricie. « Nous prévoyons brasser nos bières dans nos propres équipements au printemps », estime Karine Blanchette. Onze autre bières invitées, sélectionnées parmi ce que les autres microbrasseries ont de meilleur à offrir, garnissent également les lignes de fût.

Pour accompagner les broues, La Gare’nison offre quelques grignotines : assiettes de charcuteries, plateaux de fromages et pizzas fines. « Nous voulons accommoder les gens qui veulent manger, mais nous ne sommes pas un restaurant », rappelle la jeune femme qui explique que ce menu sera évidemment appelé à changer.

Avec son ambiance parfois lounge avec fauteuils sur la mezzanine, parfois bar avec sa scène où se déroulent plusieurs spectacles, La Gare’nison souhaite proposer une ambiance chaleureuse et accessible à tous. Et le pari semble parfaitement réussi.

Pour découvrir leurs produits, rendez-vous au 4256, rue Laval à Lac-Mégantic.