Québec a une nouvelle brasserie artisanale : Le Louénok Restaurant-Microbrasserie. Si vous voulez goûter à ses produits, il faudra vous déplacer puisqu’ils ne sont offerts que là-bas.

En attendant de pouvoir brasser sur place – ce qui devrait être possible à partir de mars – le propriétaire Éric Aubin donne vie à ses recettes à la Brasserie Générale et chez Brasseurs sur demande.

12 lignes de fût

L’établissement propose trois de ses créations et neuf produits invités. On vous invite à découvrir La Pasteur blonde, une bière de seigle cuivrée à 5,5 %, la Sleming IPA à 5,3 % et La Curie blanche au cumin et blé malté à 5,7 %. En ce qui concerne les bières invitées, « on commence avec des produits de notre propre patelin », explique M. Aubin qui propose entre autres des bières de la Brasserie Générale, Brasseurs sur demande, La Barberie, Griendel, Les Grands Bois et la MicroBrasserie Charlevoix. On y retrouve entre autres des Ale, une Saison et une Gose. L’établissement sert aussi des vins et spiritueux québécois ainsi que des cocktails maison.

L’embouteillage et la distribution sur les tablettes ne font pas partie des objectifs à court ou moyen terme du propriétaire. La brasserie peut accueillir une soixantaine de personnes à l’intérieur et une quarantaine sur la terrasse. On y propose un menu inspiré de la cuisine alsacienne. Vous pourrez donc vous mettre sous la dent des charcuteries, saucisses, burgers et hot-dogs européens.

« On veut se démarquer avec une thématique orientée sur la science de la bière. On nomme les produits avec des noms scientifiques et ce thème est présent dans le décor. On met l’emphase sur la levure. On veut la faire connaître autant que le houblon en expliquant aux consommateurs quel type on utilise pour une blanche ou une bière d’inspiration belge. On parle aussi du processus de fabrication », poursuit le proprio qui a un PhD en microbiologie et qui a lancé un club de brasseurs avec deux amis, alors qu’il était à l’université et que les microbrasseries n’étaient pas encore en vogue, au Québec. Vingt ans plus tard, il a enfin concrétisé son rêve d’avoir sa propre micro et vous invite à la découvrir au 1165, 18e rue, à Québec.