La Ferme Brassicole des Cantons se fait un point d’honneur d’utiliser les multiples produits de sa ferme dans ses bières, que ce soit du houblon, des plantes ou des fruits exotiques. Depuis juillet, vous pouvez déguster le fruit (fermenté) de ces récoltes sur place en admirant le plus beau de la nature estrienne.

« On cultive toutes sortes de choses et on fait des tests! » s’exclame Jonathan Grant, brasseur et copropriétaire de la Ferme Brassicole des Cantons, car cette ferme sert de laboratoire pour ce créateur. Rhubarbe, fraise, kiwi… C’est en brassant et en goûtant qu’on peut vérifier le potentiel. Le même raisonnement s’applique d’ailleurs au houblon. « Nous cultivons 22 variétés de houblon. Nous allons éventuellement sélectionner nos 10 préférés et miser sur ces derniers », enchaîne-t-il.

La beauté pour vous, c’est que vous pouvez maintenant fouler le sol de ce laboratoire naturel dans le cadre d’une visite guidée pour admirer ce beau travail, avant de le savourer dans le beer garden qui donne sur la vallée du mont Orford.

« C’est très familial. Les gens peuvent se promener et en profiter pour prendre des photos. On a même un espace de jeu pour les enfants ».

Pour vous sustenter, vous pourrez choisir, entre autres, la quiche, le burger de porc effiloché ou les fromages et les charcuteries. Restera à décider si vous terminez le tout avec une tarte aux bleuets ou un gâteau aux carottes, tous deux à base de produits de la région, en guise de dessert.

Boire le terroir

Vous retrouverez sur place les cinq bières embouteillées par la Ferme Brassicole des Cantons qui circulent en canette un peu partout au Québec sous le nom L’homme qui plantait des bières, et qui vous donnent un aperçu du côté explorateur du brasseur. Parmi celles-ci, la Grisette à la rhubarbe porte très bien son nom alors que le côté sec, poivré et un brin floral de la Grisette (style belge faible en alcool destiné autrefois aux travailleurs) est rehaussé par un goût de rhubarbe qui s’impose en fin de gorgée et nous laisse avec l’impression d’en avoir mâché une branche.

La Milkshake IPA aux fraises rassemble en harmonie la fraise et un goût franc et herbeux de houblon (47 IBU) dans une IPA légèrement crémeuse et adoucie, en raison de la présence de lactose. On sursaute lorsque l’on voit le nom, mais on se laisse rapidement convaincre à la dégustation.

La Pic de l’ours (blonde douce), la Chouette (IPA blanche) et la Sweep (Red IPA) sont aussi à découvrir au beer garden. La Ferme se veut également inclusive et laisse une place de choix aux produits de la Microbrasserie le BockAle (avec qui Jonathan collabore d’ailleurs pour le brassage de ses bières). Sans oublier les deux fûts supplémentaires qui accueillent des invités de la région en rotation.

Il y a fort à parier que les futures expérimentations de Jonathan Grant seront à l’honneur à la Ferme Brassicole des Cantons au cours des prochains mois. Il a d’ailleurs l’intention de se lancer dans l’aventure de la fermentation spontanée, désormais légale au Québec.

Rendez-vous au 1700, 13e Rang à Orford. Pour plus d’infos : fermebrassicole.com