Atelier 300 250

La Distillerie Shefford s’est donnée comme mission de développer et d’offrir au public des produits distillés valorisant le terroir québécois, et plus spécifiquement celui de la région. Le couple propriétaire utilise un permis artisanal. En effet, Gérald Lacroix et Josée Métivier cultivent leur propre orge et exploitent leur propre érablière afin de pouvoir produire des alcools artisanaux de la terre au verre.

«Mon épouse et moi cherchions un projet de préretraite commun afin de passer plus de temps ensemble», raconte M. Lacroix. Ils ont regardé différentes options, dont l’achat d’un vignoble. Amateurs de whisky, ils ont visité des distilleries au Canada et en Écosse, et ont rapidement choisi cette voie. «Nous avons aussi conclu que nous voulions nous installer en milieu champêtre afin de faire vivre à nos visiteurs une expérience agrotouristique unique», ajoute le propriétaire.

L’idée est née en 2014, et ça leur a pris près d’un an avant de trouver l’endroit parfait pour s’installer. Suite à une rencontre fortuite avec Richard Massé et Nathalie Bourbeau de Shefford qui s’apprêtent à construire un nouveau bâtiment pour la production de produits de l’érable, le couple a décidé de se lancer dans l’aventure avec ceux-ci. Ils ont ainsi loué une partie du bâtiment et du champ de M. Massé et Mme Bourbeau, tout en achetant une petite érablière située à proximité.

Un rhum d’érable

Le petit alambic de 500 L de la Distillerie Shefford produit présentement un spiritueux unique fait à base d’eau d’érable concentrée. Il s’agit donc d’un tout nouveau produit inspiré à la fois du rhum et des traditions québécoises. «Comme il n’y a pas de nom pour cette nouvelle classe de produit, nous avons décidé de l’appeler Acerum qui est le pluriel de “Acer” en latin et qui veut dire Érables. C’est aussi un clin d’œil au mot “rum” ou rhum en anglais», indique Gérald Lacroix.

Ils ont un Acerum Blanc et un Acerum Brun, vieilli en fût de chêne. Les produits sont en cours d’analyse à la SAQ, le couple espérant que les deux spiritueux seront sur les tablettes de la Société d’État d’ici la fin de l’année.

Whisky à venir

Les prochains mois seront consacrés à la construction de leur chai et la préparation d’un whisky d’orge non maltée. Les deux couples aménageront ensemble une boutique afin d’y offrir leurs produits respectifs.

Atelier 300 250