Saint John
Soirees_300_250

À découvrir : en couple ou en famille
Durée du voyage : 3 jours
De Montréal : voiture (8 h 15 par la 10; 8 h 45 par la 20)
Transport conseillé : voiture et la marche au centre-ville

Saint John au Nouveau-Brunswick est la deuxième plus grande ville de la province après Moncton. Même si majoritairement anglophone, les Québécois y retrouveront rapidement une certaine complicité sans doute issue d’un contexte historique partagé. Côté bières, la région est définitivement en ébullition avec plusieurs projets tout récents, et surtout, une participation accrue des habitants et commerces qui sont fiers de leur production locale, ce qui n’est pas sans rappeler leurs proches voisins du Nord-est américain.

Saint John est la plus vieille municipalité incorporée du Canada, sa constitution datant de 1785. Située à l’embouchure du fleuve Saint-Jean, au bord de la baie de Fundy, la ville occupe depuis toujours une place importante dans l’économie des Maritimes notamment en raison de son port. Son nom provient du fleuve Saint-Jean le long duquel elle est située. Découverte le 24 juin 1604 par Samuel de Champlain, elle fut nommée en l’honneur de Jean le Baptiste. Son nom français est d’ailleurs Saint-Jean, mais celui-ci n’est toutefois pas officiellement reconnu par le gouvernement canadien.

Saint John est une ville de quartiers bien distincts auxquels les habitants s’identifient. C’est dans la péninsule centrale, à l’est du port, que se trouvent le centre-ville ou Central Business District et le quartier historique de Trinity Royal s’étant développés ensemble. Les locaux y réfèrent habituellement en tant que Uptown (haute-ville) puisqu’ils se retrouvent sur une colline. Si Trinity Royal s’avère le quartier historique, c’est néanmoins dans ce secteur que l’on retrouve les bars, les pubs et les restos tendance, les jeunes microbrasseries, les marchés sympathiques et les boutiques en vogue. Nouvellement revitalisé, le secteur est toujours jonché de majestueux édifices de pierres et de briques construits à la fin du 19e siècle. C’est aussi dans ce secteur que les touristes en quête de bières voudront passer la majorité de leur séjour.

Dans le West Side, à Fairville, on retrouve la plus vieille brasserie indépendante du Canada, Moosehead, fondée en 1867 par Susannah Oland. La brasserie est assurément une fierté de la région et elle le rend bien en contribuant généreusement à plusieurs événements, notamment durant la saison touristique. Sa marque Alpine est d’ailleurs assez liée à la culture acadienne.

La gastronomie

Saint John n’est pas nécessairement reconnu pour sa gastronomie, mais plusieurs endroits tirent plutôt bien leur épingle du jeu. Le East Coast Bistro est l’un de ces noms que l’on entend à répétition avec ses menus saisonniers mettant de l’avant les productions locales. Les amateurs de plats frais, locaux et artisanaux ainsi que les mordus de cocktails apprécieront Port City Royal alors que le buveur de vin se dirigera vers Happinez, un bar à vin des plus abordables. Les Saint-Jeanois sont également très fiers de leur brûlerie locale, Java Moose.

La bière

Si le Nouveau-Brunswick ne jouit pas encore de la diversité de brasseries ou de produits du Québec, on sent indéniablement que quelque chose se passe au sein de la scène brassicole régionale. Moosehead et Picaroons sont probablement les noms les plus connus de la région, mais plusieurs nouvelles brasseries et pubs ont ouvert depuis peu et ce sont ces plus jeunes initiatives qui proposent des produits fort surprenants. À noter également, l’implication de la New Brunswick Liquor Corporation qui propose plusieurs bières locales dont quelques-unes que l’on peut se procurer en fût directement en succursales. D’ailleurs, on retrouve en général plusieurs bières provenant d’autres villes de la province dans plusieurs établissements. Le coût de la bière est nettement plus élevé qu’au Québec, un fait qui donne certainement un coup de pouce aux microbrasseries locales.

Transport

De Montréal, en optant pour l’autoroute 20, la route peut sembler longue et fastidieuse, mais plusieurs arrêts sont possibles en chemin pour agrémenter le voyage. Profitez-en notamment pour vous arrêter à quelques brasseries sur votre chemin; on en retrouve à Drummondville, Lévis, Montmagny, Saint-Jean-Port-Joli, Saint-Pascal de Kamouraska, Rivière-du-Loup, Edmundston, Fredericton… Plusieurs options s’offrent à vous! Une fois à destination, le fait d’avoir votre propre véhicule vous permettra aussi de visiter les villes voisines, mais la majorité des attractions bières de Saint John se retrouve dans le Uptown qui se marche drôlement bien.

Sécurité

La ville est relativement petite; on s’y sent rapidement à son aise, particulièrement durant la saison touristique où plusieurs personnes fréquentent la région et les activités sont organisées en conséquence.

À découvrir

Produits locaux – Saint John City Market

Le City Market est nul autre que l’un des plus vieux marchés d’Amérique du Nord et constitue une expérience appréciée qui plonge dans une autre époque. On y retrouve agriculteurs, marchands de fruits et de légumes, bouchers, poissonniers et artisans qui présentent le fruit de leurs labeurs, ainsi que quelques boutiques de souvenirs et œuvres de métiers d’art. Quelques comptoirs de restauration proposent des mets divers. Également à noter, le North Market Seafood qui se vante d’offrir rien de moins que le meilleur saumon fumé au pays! Le marché est ouvert 6 jours sur 7, du lundi au samedi à compter de 7 h 30.

Un peu d’histoire et de culture – Musée du Nouveau-Brunswick

Le Musée du Nouveau-Brunswick est l’endroit tout désigné pour le passionné d’histoire qui souhaite en apprendre davantage sur la riche histoire culturelle et naturelle de la province. Le centre propose trois étages d’expositions créatives et d’activités amusantes où on en apprend sur l’histoire géologique du Nouveau-Brunswick et de ses gisements fossilifères, sur l’histoire de la construction navale dans les Maritimes au 19e siècle et sur la contribution des travailleurs au développement de la province. S’ajoutent aussi une galerie de beaux-arts anciens et contemporains, ainsi qu’une boutique.

Plein air et ressourcement – Rockwood Park et Irving Nature Park

Les amateurs de plein air devront faire un passage obligé au Rockwood Park, un des plus grands parcs urbains en Amérique. Conçu au milieu du XIXe siècle par Calvert Vaux, un des urbanistes ayant réalisé Central Park à New York, il propose collines, cavernes, lacs d’eau douce, sentiers pour marcher ou skier, ainsi qu’un terrain de golf et un zoo. On retrouve aussi Irving Nature Park qui s’étend sur un littoral accidenté de 11 km dans la partie ouest du port. Il englobe six écosystèmes distincts abritant une incroyable diversité végétale et animale. Le parc comprend également huit sentiers pédestres et une tour.

Notre sélection bières

Brouepub – Big Tide Brewing

Situé dans un sous-sol, Big Tide est un sympatique pub dont l’offre en cuisine est impressionnante avec quelques classiques, mais aussi des plats plus surprenants qu’on ne s’attend pas à retrouver et qui valent la peine d’être essayés. Côté bière, seulement cinq fûts sont offerts – quatre fûts maison et un invité lors de notre passage –, mais les offrandes brassées sur place sont honnêtes, accessibles et goûteuses. On apprécie aussi la température de service. L’ambiance est festive et très chaleureuse, à l’image d’un bon pub.

47, Princess Street
bigtidebrew.com

Magasin – New Brunswick Liquor Corporation

La boutique du NBLC visitée semblait assez récente; très beau design, beaucoup d’espace pour circuler, elle offre moins de produits que la SAQ en termes de vins, mais l’espace consacré à la bière est nettement supérieur. Des bières en fût, surtout locales, sont disponibles sur place, on peut même y goûter quelques échantillons! Si la section bières est plutôt grosse, on retrouve beaucoup de produits de macrobrasseries, mais aussi une belle sélection locale, quelques imports et même quelques québécoises.

10, Wellington Row
nbliquor.com

Restaurant – Cask & Kettle Irish Gastropub

Le Cask & Kettle se démarque avec ses spécialités irlandaises revisitées telles les Shepherd’s Pie, Corned Beef & Coddle ou Wild Boar Ragu, en passant par le copieux menu brunch et, sans oublier, la décadente Irish Poutine. La bouffe vous comblera à coup sûr! Côté bière, on y retrouve une sélection de 18 fûts dont plus de la moitié proviennent du Nouveau-Brunswick. L’ambiance est réussie, de même que le décor à la fois rustique et moderne. Un beau coup de coeur.

112, Prince William Street
caskandkettle.com

Bar – Five & Dime

Le Five & Dime est aussi situé dans un sous-sol. Il s’agit d’un bar à vinyles où se produisent live des artistes à l’occasion. L’ambiance rétro et underground de l’endroit est indéniable avec ses murs de pierres et de briques revampés dans un style plus industriel. L’endroit se remplit rapidement, mais les propriétaires sont soucieux de la clientèle et feront tout pour vous rendre à votre aise. Une sélection de huit fûts propose des bières de la province. Quelques vins et alcools sont aussi disponibles.

40, Grannan Lane
fiveanddimesj.com

Bar – Hopscotch Whisky Bar

Ouvert depuis l’automne 2016, le Hop-scotch est tout indiqué pour l’amateur de whisky ainsi que pour le curieux qui souhaite terminer sa soirée en grand. L’engouement est palpable pour l’endroit qui est restreint et intime avec un service très attentionné. La sélection de whiskys et de spiritueux est évidemment impressionnante! Seulement quatre bières sont disponibles, mais semblaient judicieusement sélectionnées lors de notre passage. Découvrez le lounge deuxième étage, votre visite risque de se prolonger.

45, Canterbury Street
hopscotchbar.ca

Ateliers_300_250