Rosemont
Photo Gaëlle Leroyer
Soirees_300_250

Tout à fait à propos dans la foulée du mouvement pour la consommation locale et l’engouement pour les bières artisanales, la compagnie Visites des brasseries artisanales de Montréal a récemment ajouté à son offre de destinations une visite dans Rosemont, quartier de prédilection pour les bières artisanales.

L’Isle de Garde, reconnue pour sa carte de bière et sa cuisine délicieuse, est l’endroit idéal pour entamer l’aventure brassicole rosemontoise. Mais, à grand regret, leur nouveau système de brassage ne sera pas de la visite.

Vous y ferez la connaissance de votre groupe, qui pourra être composé tant de néophytes que de fervents amateurs de bières en mal d’aiguiser leurs connaissances, car la visite s’adresse à tous.

Les groupes sont accompagnés par des guides d’expérience qui savent habilement s’adapter aux différents niveaux d’expertise des participants sur place. Dans notre cas, c’est la pétillante et très compétente Karine Charron, forte de ses 10 années d’expérience, qui nous guidera de main de maître dans cette aventure.

La glace brisée, la dégustation peut commencer

Les bières sont habilement choisies par les gui-des. Parfois audacieux, mais toujours judicieux, les choix ont pour but de faire découvrir divers styles de bières et de nous faire sortir des sentiers battus. Mais avant que nous puissions nous laisser tenter par le délicieux appel de la bière, la guide nous arrête. Les produits étant faits de façon artisanale, ils méritent qu’on s’y attarde davantage. Le petit carnet remis à l’arrivée entre en scène et nous sommes invités à utiliser les notes de dégustation s’y trouvant pour apprécier les découvertes. Chaque participant y va de ses observations, et c’est justement là la clé du succès de l’opération. Il n’y a pas de mauvaises réponses, car l’appréciation est propre à chacun. Les choix de bouchées étonnent et l’Isle de Garde est plus que fidèle à sa réputation, tant pour la bière que pour la bouffe.

Le taxi est fourni pour nous rendre à notre deuxième arrêt, le Brouhaha. Véritable institution en matière de microbrasseries à Montréal, nous y dégustons deux bières, ainsi qu’une infâme et décadente poutiflette. Après une courte marche pour digérer le tout, nous arrivons à MaBrasserie, cet oasis accueillant caché dans un secteur industriel où l’on constate avec étonnement que les enfants sont admis, vu la nature de leur permis. On nous désaltère d’une kombucha, mais personnellement j’aurais opté pour le thé houblonné afin de rester plus en accord avec la nature de notre visite. Mais nous ne serons pas en reste, deux autres succulentes bières nous attendent pour clore l’épopée.

Passons à l’arrière-scène

MaBrasserie nous ouvre ses portes afin de nous faire découvrir les coulisses de la production de cette étonnante coopérative. Notre soif de savoir aussi sera abreuvée par cette intéressante et accessible explication du processus de brassage des bières et des outils permettant sa réalisation.

Qu’il s’agisse de touristes étrangers ou de gens du quartier, la visite des brasseries de Rosemont est une expérience sans contredit agréable et intéressante, permettant de mieux découvrir les joyaux des brasseries artisanales montréalaises. C’est assurément une belle occasion de déguster d’excellentes bières et parfaire ses connaissances en la matière.  La visite est tout à fait désignée pour une journée entre collègues, pour initier parents et amis à la bière ou, pourquoi pas, apprendre à connaître une nouvelle flamme?

Sans contredit, Rosemont est délicieux. N’hésitez-pas à compléter vous-même la journée en y ajoutant un ou deux arrêts dans le coin tels que le Vice et Versa, Birra, le Vestiaire et bien d’autres…

Ateliers_300_250