Barcelona Beer Festival
Soirees_300_250

Qu’est-ce qui différencie Barcelone, Rome, Paris et Bruxelles? La réponse risque d’être longue. Les cultures ne sont pas les mêmes. On y découvre des spécialités culinaires typiques, des langues différentes et un mode de vie propre à chaque ville. Qu’est ce qui rejoint Barcelone, Rome, Paris et Bruxelles? La bière artisanale.

La vieille Europe a mis du temps à se faire à la culture craft, mais elle est aujourd’hui au cœur de l’action. Il ne se passe pas une semaine sans qu’il n’y ait un festival de bières en Europe. Alors que l’Europe du Nord a très vite compris l’intérêt d’organiser ce genre de festivals, la vieille Europe (Europe occidentale de l’Ouest) a pris quelques détours avant de rentrer dans le vif du sujet.

Je prends pour exemple le dernier Barcelona Beer Festival qui s’est tenu du 24 au 26 mars dernier, à L’Hospitalet, la ville voisine de Barcelone. J’ai pu y découvrir plus de 450 bières, principalement de l’Espagne, mais également du monde entier. Mais un festival de bière, c’est aujourd’hui bien plus qu’un rassemblement d’amateurs sous un même toit. C’est une ambiance vouée à la brasserie artisanale dans toute une ville.

Une collaboration québéco-espagnole

L’amateur de bière artisanale est à la recherche constante de nouveaux produits et de nouvelles tendances. Dans un festival, il sera à l’affût des nouveautés et des bières exclusives. La réussite d’un festival de bières passe également par ses contacts. Le Barcelona Beer Festival (BBF) a développé, ces dernières années, une belle amitié avec la fête Bières et Saveurs de Chambly. Une amitié qui s’est concrétisée en relation d’affaires. Barcelone importe et présente quelques bières pendant la fête Bières et Saveurs alors que Chambly tient un kiosque dans le cadre du BBF. Kiosque qui n’a pas dérougit pendant toute la fin de semaine, signe d’un intérêt marqué pour les bières du Canada. Je souligne d’ailleurs la très belle réponse des brasseurs québécois à l’invitation du BBF; de nombreux produits exportés ont permis aux Barcelonais de découvrir la scène brassicole québécoise. Y étaient également présents physique-ment les gens des brasseries Farnham, Les Trois Mousquetaires, Broadway Pub et Lagabière.

Une ambiance dans toute la ville

Un festival de bières, ce n’est plus une activité indépendante et isolée, c’est la participation de l’ensemble des acteurs de l’industrie. Barcelone a d’ailleurs très bien répondu à l’invitation des organisateurs du BBF. Plusieurs bars ont sorti leurs plus grands crus pour offrir un menu digne de mention. Il n’était pas rare d’y voir des bières importées des États-Unis, très difficiles à trouver dans le pays d’origine. La scène brassicole artisanale a vibré au son du BBF.

Un lien commun

Différent par les bières proposées et les lieux fréquentés, chaque festival est cependant lié par l’esprit de promouvoir la bière artisanale autrement. Depuis quelques années, l’Europe se réveille et nous offre des événements reconnus à l’international. Ils partent également avec un avantage : la gastronomie. N’est-ce pas ça aussi qui rejoint Barcelone, Rome Paris et Bruxelles?

Le Québec rapporte des médailles

En préambule au Barcelona Beer Festival se tenait également un concours de bières ouvert à toute brasserie. Le Québec y a fait bonne figure en rapportant sept médailles :

  • Or pour la Scotch Ale et le Barley Wine américain de Farnham Ale & Lager;
  • Or pour le Trinqueur et la Ale de Hardy de Brasseurs du Monde;
  • Or pour la Baltique Porter ainsi que Argent pour la Saison Brett de Les Trois Mousquetaires;
  • Bronze pour la 10e anniversaire de Broadway Pub.
Ateliers_300_250