Cuvee_300

Style : Berliner Weisse au cassis, 3.4% alc./vol.

Si au XVe siècle, le cassis était surtout utilisé pour ses vertus médicinales (efficace contre les angines et maux de gorge), nous avons, heureusement depuis, pris le temps d’en apprécier les saveurs….et sa franche acidité. De plus en plus, la Johannisber, originaire du Nord de l’Europe et de l’Asie, trouve sa place dans la confection de recettes de bières.

À Rouyn-Noranda, l’équipe du Trèfle Noir a ainsi judicieusement choisi la petite baie pour aromatiser sa Berliner Weiss, et venir en décupler l’acidité. La Joannès offre des notes tanniques marquées du petit fruit, alliées à des notes citriques prenantes. Un léger côté lactique est aussi perceptible, dû aux lactobacilles. Si le goût du cassis vous est inconnu, cette bière en est la parfaite représentante.

Mais en quel contexte gastronomique ouvrir cette bière? Outre les desserts chocolatés, imaginez la bière selon un angle différent : tel un cabernet-sauvignon très sec.

Osez ainsi servir la bière en accompagnement  d’une pièce de bœuf grillé, la saison du barbecue n’étant pas encore terminée! Utilisez un peu de crème de cassis pour aromatiser votre sauce. Frottez préalablement votre pièce de viande avec un mélange de cannelle, de poudre de girofle, de gingembre et de baie de genièvre, pour accentuer l’accord avec le cassis, celui-ci se résonnant avec les dîtes épices. Montez une mayonnaise avec betteraves rôties, jaunes d’œuf, huile et clou de girofle, pour y tremper un tataki de bœuf mariné à la crème de cassis, balsamique et sirop d’érable. Ami de la mangue, de la papaye, de la grenade, du pamplemousse et du fruit de la passion vous aurez l’occasion de créer diverses salsas exotiques, rehaussées de poivre vert, qui viendront accompagner vos poissons blancs cuits en papillote. Le magret de canard au cassis et cinq épices  sera, évidemment, très bien accompagné par la Joannès. Vous le servirez accompagné de purée de panais au gingembre, un match parfait. En dessert, osez les poires pochées au pinot noir, accompagnées de croustillant au café et cacao.

En résumé, dominée par les arômes de cassis, la Joannès se fera soutenir à merveille par les viandes rouges (bœuf, canard, gibier), par les fruits exotiques, les petites baies,  les légumes racines, les épices (genièvre, cannelle, cinq-épices, citronnelle, clou de girofle, vanille, poivre, paprika), le café et le chocolat.

Si vous n’avez pas la chance de mettre la main sur la Joannès, essayez la Limoilou Beach durant vos passages à La Souche à Québec, ou la Récolte du Lion Bleu. Rattrapez-vous aussi sur les produits, désormais célèbres, de Cassis Monna et Filles de l’Ile d’Orléans.

Ateliers_300_250