RALLYE 300

La bière, cette « boisson du peuple », ce breuvage aux multiples facettes qui marche main dans la main avec une myriade d’évènements dans la vie de l’Homme, qu’ils soient heureux ou non. Un liquide à boire à grandes lampées pendant une canicule, ou à déguster assidûment en analysant en profondeur chaque aspect sensoriel. La bière, on peut la boire en solo ou en groupe, mais force est d’admettre que cette fameuse boisson démocratique est beaucoup plus délectable en excellente compagnie, n’est-ce pas?

Personnellement, j’opte plus souvent qu’autrement pour la convivialité plutôt que l’égoïsme. Les soirées à l’improviste où les rires fusent de toutes parts, où les discussions plus sérieuses et d’autres plus saugrenues sont fortement encouragées, accompagnées par sa bière favorite, voilà le réel pouvoir rassembleur des nectars houblonnés. Mais parfois, il peut être agréable de centraliser ces réunions entre amis(es) autour de la bière, dans le cadre d’un partage de bonnes bouteilles, communément appelé bottle sharing. Mais attention, la franche camaraderie est toujours de mise lors de ces occasions car après tout, la bière, ce n’est pas si sérieux que ça!

Il y a deux types de bottle sharing, à mon avis. L’un avec des néophytes, des nombrils verts de la bière qui devront être pris en charge du début à la fin, et l’autre, avec des buveurs aguerris, ces fameux beergeek qui n’hésiteront à étaler leur vaste éventail de connaissances à qui voudra bien les écouter. Peu importe le type de soirée de partage de bouteilles auquel vous participez, il y a certaines lois non-écrites à respecter, ou plutôt un code d’éthique à considérer. Analysons tout ça en profondeur, si vous le voulez bien.

Les recrues de la bière, de curieuses bêtes!

Pour illustrer comment devrait se dérouler une dégustation avec des personnes n’ayant pas nécessairement les mêmes connaissances que moi, ou ne partagent tout simplement pas la même passion que moi pour la bière, je vais vous raconter comment ça se passe lorsque j’emmène des « bières étranges » dans ma famille.

Tout d’abord, gardez en tête que vous n’êtes pas là pour épater la galerie, gardez donc les choses simples. Apportez des bières majoritairement facilement accessibles avec des goûts pas trop prononcés, en plus de quelques trucs plus éclatés pour démontrer d’autres facettes gustatives de la bière. En buvant les bières, vous pouvez y aller de quelques mots-clés pour expliquer à vos partenaires l’origine de la bière, ses principaux ingrédients et d’autres informations que vous jugerez pertinentes, sans toutefois entrer dans des détails trop poussés. Leur cerveau est déjà en train d’analyser ce qu’il goûte pour la première fois, n’allez pas leur faire un exposé oral sur les lactobacilles par exemple, ça ne sert à rien. Si tout se passe bien et que leur curiosité est rassasiée, vos acolytes vous poseront des questions sur les produits dégustés. Et là, vous pourrez y aller d’envolées lyriques pour décrire les bières! Petit conseil : il est fort possible qu’une ou plusieurs personnes n’aiment pas du tout ce qu’elles se mettent dans la bouche, alors prévoyez le coup en apportant leur boisson favorite comme « plan B », que ce soit du vin ou un spiritueux.

Les vétérans de la bière, ces grands connaisseurs!

Lorsque que vous êtes entourés d’aficionados de bières rares et singulières, ne soyez pas chiches et n’hésitez pas à piger dans le fond de votre cellier pour dénicher deux ou trois grands crus, en format 750 ml de préférence, puisque c’est plus facile à partager à plusieurs. Il y aura assurément un choix interminable de produits, alors ne soyez pas déçus si vous n’avez pas tout goûté ou même si vous n’avez pas pu tremper vos lèvres dans vos propres offrandes. Ça fait partie des risques du métier. Après tout, c’est juste de la bière, n’est-ce pas?

Discutez en profondeur de vos découvertes, de ce que votre fin palais et votre pif imparable détectent. Prenez des notes, si nécessaire, pour inscrire vos impressions sur Untappd, Ratebeer ou encore BeerAdvocate. Si à la fin de la soirée une de vos bouteilles n’a pas été ouverte, laissez-la chez votre hôte. Vous savez pertinemment que vous reviendrez prochainement et que vous allez l’ouvrir avec d’autres petits trésors, bien entendu. Vous voulez ajouter un peu de piquant et/ou de mystère? Faites des dégustations à l’aveugle ou bien des dégustations verticales, par exemple. Sky’s the limit!

De façon générale, et ce pour tous les types de dégustations, prévoyez beaucoup d’eau et un peu de nourriture, comme des fromages, des charcuteries et autres, question de pouvoir vous rendre jusqu’à la toute fin de votre soirée. Et finalement, c’est peut-être cliché de le dire, mais amusez-vous, tout simplement!

RALLYE 300